Nous avons testé la version dotée de la plus grosse batterie. Son moteur électrique offre des performances de petite GTI, au point de malmener le train avant sous forte accélération. Mais la tenue de route est globalement efficace et équilibrée, notamment parce que l'implantation des batteries sous le plancher abaisse le centre de gravité. La suspension aurait pu être plus moelleuse, mais le c...

Nous avons testé la version dotée de la plus grosse batterie. Son moteur électrique offre des performances de petite GTI, au point de malmener le train avant sous forte accélération. Mais la tenue de route est globalement efficace et équilibrée, notamment parce que l'implantation des batteries sous le plancher abaisse le centre de gravité. La suspension aurait pu être plus moelleuse, mais le confort est correct, d'autant que le silence règne à bord. On apprécie aussi l'habitabilité arrière, plus généreuse que celle de la Hyundai Kona électrique, cousine technique de cette Kia - les deux marques font partie du même groupe. A l'avant, par contre, on regrette que la planche de bord soit tristounette et se couvre de nombreux plastiques durs. Durant notre essai, mené sur un trajet mixte, l'ordinateur de bord indiquait une consommation de 15 kWh/100 km, ce qui donne une autonomie réelle d'environ 400 kilomètres. Un beau rayon d'action ! Mais la recharge complète prend du temps : comptez près de 20 h sur une prise domestique. Sur une borne rapide (50 kW), il faut 1h15 pour recharger les accus. Et 45 minutes suffisent sur les bornes ultra-rapides (100 kW), mais celles-ci sont pour l'instant inexistantes en Belgique (à part chez Tesla). Côté tarif, le prix de l'e-Niro est certes élevé dans l'absolu (37.690 euros pour la batterie de 39 kWh et 41.590 euros pour celle de 64 kWh), mais raisonnable au regard de la technologie et de l'autonomie. L'e-Niro est donc assurément l'une des meilleures voitures électriques du moment.Par Olivier Maloteaux.