Quoi de plus logique puisque les deux citadines familiales partagent la même génération de plateforme (la plus récente disponible dans ce segment au sein du Groupe VW), donc les mêmes ingradients techniques qui la composent, qu'il s'agisse de moteurs, de technologies de sécurité, mais aussi de son confort. La Fabia grandit de 11 cm pour atteindre 4,11 m. Elle s'élargit aussi de 5 cm, ce qui lui assure une présence plus massive et trapue. Plus proche aussi de sa "grande soeur", la Scala, qui pourrait souffrir de l'arrivée de cette nouveauté dans la gamme. Ses nouvelles lignes sont moins singulières (l'actuelle Fabia se distingue par une certaine personnalité), mais plus proches de celle de la Polo. Une heureuse référence sachant que l'actuelle Polo est appréciée de la clientèle pour sa plastique. Cela dit, on reconnait immédiatement la patte Škoda dans sa partie avant, au niveau des phares et de la calandre. Idem à l'arrière avec des traits repris des récentes nouvelles Škoda (Kamiq, Octavia).

La nouvelle Fabia adopte une allure plus bourgeoise. Elle soigne mieux ses occupants., GF
La nouvelle Fabia adopte une allure plus bourgeoise. Elle soigne mieux ses occupants. © GF

Le break pour plus tard

La nouvelle Fabia sera lancée avec le moteur mille à trois cylindres de 65 ou 80 ch, ainsi qu'en verison turbocompressée de 95 et 110 ch. Le programme prévoit ausis un haut de gamme 1.5 TSI 4 cylindres de 150 ch. Par contre, comme le veut la tendance, plus de Diesel. La Polo ayant droit à une alternative CNG, la Fabia devrait en toute logique en profiter, plus tard sans doute. A l'intérieur, plus de place pour les passagers (empattement en hausse de 10 cm) et un coffre plus grand (380 litres) font de cette Fabia une routière plus polyvalente. Pour les plus exigeants, la version break reste au programme, mais arrivera dans les deux ans. Le tableau de bord fait la part belle aux écrans numériques (de série ou en option) et à un système infodivertissement dernier cri. Prévue pour cet été dans les concessions belges, la Fabia devrait démarrer à environ 14.000 euros (tarifs officiels non encore connus).

La petite Skoda a droit aux évolutions technologiques dernier cri, comme un tableau de bord numérique. , GF
La petite Skoda a droit aux évolutions technologiques dernier cri, comme un tableau de bord numérique. © GF
Quoi de plus logique puisque les deux citadines familiales partagent la même génération de plateforme (la plus récente disponible dans ce segment au sein du Groupe VW), donc les mêmes ingradients techniques qui la composent, qu'il s'agisse de moteurs, de technologies de sécurité, mais aussi de son confort. La Fabia grandit de 11 cm pour atteindre 4,11 m. Elle s'élargit aussi de 5 cm, ce qui lui assure une présence plus massive et trapue. Plus proche aussi de sa "grande soeur", la Scala, qui pourrait souffrir de l'arrivée de cette nouveauté dans la gamme. Ses nouvelles lignes sont moins singulières (l'actuelle Fabia se distingue par une certaine personnalité), mais plus proches de celle de la Polo. Une heureuse référence sachant que l'actuelle Polo est appréciée de la clientèle pour sa plastique. Cela dit, on reconnait immédiatement la patte Škoda dans sa partie avant, au niveau des phares et de la calandre. Idem à l'arrière avec des traits repris des récentes nouvelles Škoda (Kamiq, Octavia).La nouvelle Fabia sera lancée avec le moteur mille à trois cylindres de 65 ou 80 ch, ainsi qu'en verison turbocompressée de 95 et 110 ch. Le programme prévoit ausis un haut de gamme 1.5 TSI 4 cylindres de 150 ch. Par contre, comme le veut la tendance, plus de Diesel. La Polo ayant droit à une alternative CNG, la Fabia devrait en toute logique en profiter, plus tard sans doute. A l'intérieur, plus de place pour les passagers (empattement en hausse de 10 cm) et un coffre plus grand (380 litres) font de cette Fabia une routière plus polyvalente. Pour les plus exigeants, la version break reste au programme, mais arrivera dans les deux ans. Le tableau de bord fait la part belle aux écrans numériques (de série ou en option) et à un système infodivertissement dernier cri. Prévue pour cet été dans les concessions belges, la Fabia devrait démarrer à environ 14.000 euros (tarifs officiels non encore connus).