Il y a 10 ans, BMW avait créé la surprise en lançant un SUV aux allures de coupé qui rejoignait son X5 au style de baroudeur. Si l'on attend d'une silhouette de coupé élégance et fluidité, ce n'était pas le cas de ce X6. Alors que ses ventes ne décollaient guère en Europe, les jeunes citadins branchés de la Côte Ouest américaine se laissaient séduire par ce SUV aux allures de grenouille. La réponse de Mercedes arriva seulement en 2015 avec le GLE Coupé. Un modèle qui ne parvenait pas davantage à convaincre. Et jusqu'à aujourd'hui, Audi n'avait pas réagi.

La nouvelle Audi Q8, c'est-à-dire la version coupé du Q7, est plus courte, plus basse et plus large que sa cousine. De fait, elle affiche un style plus sportif et plus élégant, et peut séduire aussi un public féminin. Les femmes savent également apprécier la convivialité et la facilité d'utilisation des SUV. Son attrait, le Q8 le doit aussi à son design élégant mais également au sentiment de protection et de sécurité qu'il dégage. Et avoir un Q8 dans l'allée demeure un signe extérieur de réussite et de statut.

VERS LA CONDUITE AUTONOME

Le Q8 affiche les mêmes qualités et les mêmes fonctionnalités que le Q7, qui est quand même12.000 euros moins cher. D'après Audi, cette grosse différence de prix s'explique par l'équipement de série plus complet et l'habillage plus luxueux de l'habitacle. Le nouveau Q8 bénéficie des systèmes d'infodivertissement et d'assistance les plus récents, avec notamment deux écrans tactiles XXL et une flopée de radars, caméras et détecteurs. Les 39 dispositifs d'assistance garantissent une sécurité maximale à la fois pour les occupants et les autres usagers de la route. Le Q8 fait de la sorte un pas de plus vers la conduite autonome.

Audi e-tron. Made in Belgium. © BELGA IMAGES

Contrairement au Q7, le coupé ne dispose pas d'une troisième rangée de sièges et la capacité de son coffre est légèrement inférieure. En théorie, ce Q8 est un modèle cinq places. En pratique, il pourra accueillir quatre adultes et un enfant. La deuxième rangée de sièges peut coulisser sur une longueur de 10 cm. Et par rapport à la BMW X6 et à la Mercedes GLE Coupé, le Q8 offre aux passagers arrière davantage d'espace au toit et aux jambes.

QUALITÉS DYNAMIQUES

Dans un premier temps, le Q8 sera uniquement proposé avec un 3.0 V6 turbodiesel (286 ch, 600 Nm) couplé à une boîte 8 automatique. Dès début 2019, un plus petit V6 TDI (231 ch) et un 3.0 TFSI essence (340 ch) seront également disponibles. Malgré ses 2,2 tonnes, le Q8 50 TDI réalise le 0 à 100 km/h en seulement 6,3 secondes et atteint en pointe 245 km/h. Et, s'il en est, les performances du système de freinage sont encore plus impressionnantes puisque le Q8, lancé à 100 km/h, s'arrête en seulement 32,9 m. Grâce à la technologie d'hybridation légère de 48 Volts, la consommation moyenne se limite à 7,9 l/100 km, ce qui équivaut à 179 g/km pour les émissions de CO2. Des valeurs intéressantes pour un SUV lourd et long de quasiment 5 m.

Sur la route, vous n'aurez jamais la sensation de conduire un SUV de 2,3 T. Les suspensions pneumatiques adaptatives en option et les quatre roues directrices assurent une garantie de confort et de sécurité. Deux modes sont proposés : Normal et Sport. La direction intégrale renforce la stabilité à haute vitesse et réduit de 1 m environ le diamètre de braquage à basse vitesse, ce qui représente un monde de différence pour les manoeuvres de parking.

Dans l'habitacle, le Q8 brille par sa finition quasiment parfaite et son ergonomie. Les innombrables fonctions sont contrôlées à l'aide de deux énormes écrans tactiles. Les informations principales sont projetées sur le pare-brise en complément du tableau de bord virtuel. L'installation audio signée Bang & Olufsen s'avère un régal. Mais évidemment, autant de luxe et de raffinement se paye. Le tarif de base du Q8 s'élève à 71.900 euros. La note augmente sensiblement avec les options et les accessoires. Un classique chez les marques allemandes premium.

L'avancée par la technologie

À l'horizon 2025, Audi veut lancer sur le marché, et dans différents segments, une vingtaine de modèles électriques et hybrides rechargeables en différentes versions de carrosserie. La e-tron est le premier de ces modèles. Et depuis début septembre, sa production a commencé dans l'usine de Forest.

L'Audi e-tron a été développée pour un usage au quotidien, aujourd'hui et demain, cochant toutes les cases en matière de confort, d'espace, de performances et d'autonomie, celle-ci devant atteindre au moins les 400 km. Avec une borne de recharge rapide de 150 kW, l'Audi e-tron peut reprendre la route pour un long trajet après moins d'une demi-heure de recharge.

Plus une voiture possède une aérodynamique performante, plus sa consommation sera contenue et son autonomie importante. Et une faible résistance aérodynamique joue un rôle bien plus important, par exemple, que la résistance au roulement ou l'inertie de la voiture. Afin de parvenir, comme sur la e-tron, à un coefficient aérodynamique de 0,28, les ingénieurs et les designers Audi ont optimalisé tous les panneaux de carrosserie au plan aérodynamique. C'est le cas, en particulier, pour les rétroviseurs virtuels, bien plus compacts que des rétroviseurs classiques, réduisant de 15 cm la largeur de la voiture. Ces rétroviseurs abaissent aussi la résistance aérodynamique et le niveau sonore. Les images enregistrées par une petite caméra sont projetées sur des écrans OLED intégrés entre le tableau de bord et le panneau de porte. Les rétroviseurs extérieurs peuvent être adaptés aux conditions d'utilisation et proposent trois modes de rendu spécifiques pour l'autoroute, les changements de direction et les manoeuvres. Avec son coefficient de 0,28, l'Audi e-tron est le SUV électrique le plus aérodynamique du marché, ce qui explique aussi son autonomie généreuse de 400 km.

Avec l'e-tron, la marque aux quatre anneaux prouve, une fois encore, que sa fameuse 'avancée par la technologie' demeure l'ADN d'Audi.

Audi Brussels produit sa batterie

"Pour Audi, produire une batterie haute tension était un défi technologique sans précédent. Audi Brussels dispose aujourd'hui du savoir-faire et de l'expérience nécessaires grâce à l'alchimie entre le pragmatisme belge et l'approche rigoureuse allemande", explique Wim Verbeiren, Head of Health & Safety, Security and Environment chez Audi Brussels. "La batterie est un élément essentiel dans une voiture électrique. C'est pourquoi nous avons délibérément choisi de les fabriquer nous-mêmes, ici à Forest. À partir de cellules que nous achetons à notre fournisseur, nous produisons une batterie haute tension complexe 100 % Audi. Après usage, nos batteries peuvent être aisément recyclées ou employées à d'autres fins. Elles peuvent parfaitement stocker l'énergie produite durant la journée par les panneaux solaires des maisons et délivrer l'électricité durant la nuit. Pour notre batterie, il y a donc une vie après la mort !"