Sous la carrosserie, on trouve deux moteurs électriques : l'un anime les roues avant, l'autre celles de derrière. L'engin s'élance en silence (double vitrage en option) et pousse fort, mais moins qu'une Jaguar i-Pace ou que la terrible Tesla Model X P100D. On apprécie aussi la douceur de la suspension pneumatique, offerte de série. Et ce SUV électrique a droit à toutes les gâteries proposées sur les autres Audi (toit panoramique, sièges massants, etc.).

En courbe, la tenue de route est très efficace et sécurisante, mais on ressent les 2,5 tonnes du carrosse, pourtant construit à 40% en aluminium. C'est que la batterie, d'une capacité de 95 kWh, pèse à elle seule 700 kg ! Durant notre test, nous avons relevé une autonomie moyenne d'environ 300 kilomètres. Les palettes au volant permettent de doser la récupération d'énergie à la décélération, mais il faut virer dans l'economy run caricatural pour atteindre les 400 kilomètres annoncés par le constructeur.

© pg

Le temps de recharge total varie selon la prise utilisée : comptez 40 minutes sur les bornes ultra-rapides (puissance de charge de 150 kW) du réseau Ionity encore embryonnaire chez nous ; de 4h30 à 8h30 sur une Wallbox domestique en fonction de sa puissance (11 ou 22 kW) ; et plus de... 40 heures sur une simple prise domestique.

Côté tarif, cette Audi e-tron se place entre les Jaguar I-Pace et Tesla Model X. Un bon compromis, donc. Et, comme pour tout véhicule électrique, la déductibilité fiscale est de 120% pour 2019 et sera réduite à 100% à partir de l'exercice 2020.

Par Olivier Maloteaux.

Audi e-tron

Moteur :

Electrique asynchrone, 360 ch (265 kW), momentanément 408 ch en pic / 561 Nm (664 Nm en pic)

Performances :

vitesse maxi : 200 km/h (bridée) ; 0-100 km/h en 5,7 s ;

consommation (essai) 30 kWh/100 km; autonomie de 300 km ; rejets CO2 : 0 g/km

Prix: à partir de 83.592 euros

+

Insonorisation générale, confort, fonctionnalité au quotidien, finition

-

Consommation et autonomie assez moyennes, poids très élevé, prix et options nombreuses