Cette semaine, la marque italienne organisait un événement en grandes pompes dans son fief turinois. Toute la famille Elkann (les descendants des Agnelli) était présente, mais aussi les autorités locales et un invité de marque : Bono de U2, qui n'était pas là pour chanter, mais souligner la collaboration entre Fiat et son organisation caritative, RED. Les héritiers de la famille Agnelli ont d'abord inauguré la Pista 500, le nouvel aménagement du toit du Lingotto, l'usine la plus emblématique de la marque, construite en 1915.

La piste d'essai du Lingotto se mue en jardin suspendu, le plus grand d'Europe., GF
La piste d'essai du Lingotto se mue en jardin suspendu, le plus grand d'Europe. © GF

On n'y fabrique plus de voiture depuis les années 80 et petit à petit ce repère long de 500 mètres et haut de 30, véritable monument de la ville, s'est ouvert aux habitants, en devenant un centre commercial, un lieu d'événements emblématique, un hôtel. Aujourd'hui, ce toit, n'est plus l'autodrome d'essai des voitures fabriquées dans les étages supérieurs, comme par le passé, mais est devenu un lieu de promenade familiale ouvert au public à partir d'octobre. Ce symbole industriel, autrefois très polluant, a vocation de devenir un lieu où l'on respire. Plus de 40.000 plantes composent un ensemble floral éblouissant (encore en devenir). Par-là, Fiat cherche aussi à verdir son image. John Elkann a rappelé les investissements colossaux entrepris pour faire de l'usine de Mirafiori, située non loin de là, le berceau des nouvelles Fiat électriques, dont la nouvelle 500, l'icône immuable de la marque. A propose de cette dernière, toujours au sommet du Lingotto, Fiat inaugurait la "Casa 500", le nouveau musée dédié à la 500, retraçant son évolution depuis les années 50.

A l'avant-plan, la dernière 500 e RED. A l'arrière, le moule original, en bois, de la première 500., GF
A l'avant-plan, la dernière 500 e RED. A l'arrière, le moule original, en bois, de la première 500. © GF

Fiat 500e RED

Symbole concret des ambitions vertes de Fiat, la nouvelle gamme RED, présentée en première mondiale ce mercredi 22 septembre est le fruit d'une collaboration avec (RED), association caritative fondée par le chanteur Bono et Bobby Shriver en 2006. En résumé : la Fiat 500 pour la bonne cause, car sur chaque produit estampillé (RED), une partie du prix est ponctionnée pour servir à soutenir la lutte contre les maladies et épidémies (et en ce moment, la Covid-19, évidemment) dans les zones de la planète les plus démunies. RED s'est déjà lié à d'autres grands noms industriels, comme Apple, Amazon ou Vespa. Si la citadine électrique servait de modèle à l'événement, les séries spéciales RED concerne bien d'autres modèles des marques Fiat, Jeep et même RAM. Les voitures se distinguent par un rouge profond (mais pas seulement) en teinte principale ou pour souligner les détails. Ainsi, à bord de la 500 e, un seul siège peut être en rouge, les autres en noir. Original, charmant et aussi une initiative pour que les clients reconsidère la voiture avec plus de positivisme, à une époque où elle est tant décriée.

Cette semaine, la marque italienne organisait un événement en grandes pompes dans son fief turinois. Toute la famille Elkann (les descendants des Agnelli) était présente, mais aussi les autorités locales et un invité de marque : Bono de U2, qui n'était pas là pour chanter, mais souligner la collaboration entre Fiat et son organisation caritative, RED. Les héritiers de la famille Agnelli ont d'abord inauguré la Pista 500, le nouvel aménagement du toit du Lingotto, l'usine la plus emblématique de la marque, construite en 1915. On n'y fabrique plus de voiture depuis les années 80 et petit à petit ce repère long de 500 mètres et haut de 30, véritable monument de la ville, s'est ouvert aux habitants, en devenant un centre commercial, un lieu d'événements emblématique, un hôtel. Aujourd'hui, ce toit, n'est plus l'autodrome d'essai des voitures fabriquées dans les étages supérieurs, comme par le passé, mais est devenu un lieu de promenade familiale ouvert au public à partir d'octobre. Ce symbole industriel, autrefois très polluant, a vocation de devenir un lieu où l'on respire. Plus de 40.000 plantes composent un ensemble floral éblouissant (encore en devenir). Par-là, Fiat cherche aussi à verdir son image. John Elkann a rappelé les investissements colossaux entrepris pour faire de l'usine de Mirafiori, située non loin de là, le berceau des nouvelles Fiat électriques, dont la nouvelle 500, l'icône immuable de la marque. A propose de cette dernière, toujours au sommet du Lingotto, Fiat inaugurait la "Casa 500", le nouveau musée dédié à la 500, retraçant son évolution depuis les années 50.Symbole concret des ambitions vertes de Fiat, la nouvelle gamme RED, présentée en première mondiale ce mercredi 22 septembre est le fruit d'une collaboration avec (RED), association caritative fondée par le chanteur Bono et Bobby Shriver en 2006. En résumé : la Fiat 500 pour la bonne cause, car sur chaque produit estampillé (RED), une partie du prix est ponctionnée pour servir à soutenir la lutte contre les maladies et épidémies (et en ce moment, la Covid-19, évidemment) dans les zones de la planète les plus démunies. RED s'est déjà lié à d'autres grands noms industriels, comme Apple, Amazon ou Vespa. Si la citadine électrique servait de modèle à l'événement, les séries spéciales RED concerne bien d'autres modèles des marques Fiat, Jeep et même RAM. Les voitures se distinguent par un rouge profond (mais pas seulement) en teinte principale ou pour souligner les détails. Ainsi, à bord de la 500 e, un seul siège peut être en rouge, les autres en noir. Original, charmant et aussi une initiative pour que les clients reconsidère la voiture avec plus de positivisme, à une époque où elle est tant décriée.