Alors que les premiers EQA 250 arrivent dans les concessions européennes et que l'EQS, nouveau vaisseau amiral de la marque, est présenté au public, le nouvel EQB vient de se dévoiler à Shanghai. La production de ce modèle prometteur pour la marque commencera sur deux sites dès la fin de 2021 : à l'usine Mercedes-Benz de Kecskemét, en Hongrie et dans la joint-venture germano-chinoise BBAC à Pékin.

7 places, 410 km

En tant que SUV à sept places (en option, les deux sièges de la 3e rangée se destinent à des occupants de 1m65 maximum), le nouvel EQB promet de l'espace pour de nombreuses configurations familiales et les besoins de transport les plus divers. Cette nature plus fonctionnelle lui confère une position intéressant dans l'offre actuelle des voitures électriques. Long de 4,68 m et d'un empattement de 2,83 m, il est spacieux et son coffre atteint 1710 litres en rabattant tous les dossiers de sièges arrière. La seconde rangée de sièges peut coulisser sur 140 millimètres en approche (option) de quoi moduler le volume du coffre en fonction des besoins.

L'atout de l'EQB tient dans la possibilité de l'équiper de 7 places, ce que n'empêche pas sa (pourtant) grosse batterie glissée dans le plancher., GF
L'atout de l'EQB tient dans la possibilité de l'équiper de 7 places, ce que n'empêche pas sa (pourtant) grosse batterie glissée dans le plancher. © GF

La version européenne du EQB sera lancée en 2021. D'entrée de jeu il sera proposé en plusieurs versions (2 et 4 roues motrices) avec une batterie de 66,5 kWh. Pour l'heure, le constructeur évoque une autonomie confortable dans le cas de la EQB 350 4MATIC 286 ch. qui disposerait d'un rayon d'action de 419 km (cycle WLTP). Esthétiquement, la nature électrique de l'EQB se reconnaît immédiatement à sa calandre "Black Panel" typique et le bandeau lumineux à l'avant et l'arrière. Mercedes n'a pas encore annoncé les prix.

EQT, le monospace compact

Dans le cas de l'EQT, encore à l'état de concept et à découvrir plus en détails fin mai, Mercedes-Benz confirme une version 100% électrique de sa future nouvelle Classe T, c'est à dire le clone technique du nouveau Renault Kangoo, Mercedes-Benz et Renaultpoursuivent leur collaboration dans ce segment. On peut dès lors parler du premier monospace compact haut de gamme, qui plus est électrique dans ce cas précis.

L'EQT, développé en collaboration avec Renault, sera dévoilé fin mai., GF
L'EQT, développé en collaboration avec Renault, sera dévoilé fin mai. © GF

Avec ce monospace inédit, Mercedes-Benz Vans a simplement ambitionné d'appliquer la formule de son Classe V à un format plus petit et plus accessible financièrement. L'EQT combine un intérieur spacieux et modulable avec un design attrayant et les normes élevées de confort et de connectivité. Un véhicule qui pourrait séduire nombre de professionnels du transport de personnes (chauffeurs, taxis), mais aussi séduire les familles classiques.

Alors que les premiers EQA 250 arrivent dans les concessions européennes et que l'EQS, nouveau vaisseau amiral de la marque, est présenté au public, le nouvel EQB vient de se dévoiler à Shanghai. La production de ce modèle prometteur pour la marque commencera sur deux sites dès la fin de 2021 : à l'usine Mercedes-Benz de Kecskemét, en Hongrie et dans la joint-venture germano-chinoise BBAC à Pékin. 7 places, 410 kmEn tant que SUV à sept places (en option, les deux sièges de la 3e rangée se destinent à des occupants de 1m65 maximum), le nouvel EQB promet de l'espace pour de nombreuses configurations familiales et les besoins de transport les plus divers. Cette nature plus fonctionnelle lui confère une position intéressant dans l'offre actuelle des voitures électriques. Long de 4,68 m et d'un empattement de 2,83 m, il est spacieux et son coffre atteint 1710 litres en rabattant tous les dossiers de sièges arrière. La seconde rangée de sièges peut coulisser sur 140 millimètres en approche (option) de quoi moduler le volume du coffre en fonction des besoins.La version européenne du EQB sera lancée en 2021. D'entrée de jeu il sera proposé en plusieurs versions (2 et 4 roues motrices) avec une batterie de 66,5 kWh. Pour l'heure, le constructeur évoque une autonomie confortable dans le cas de la EQB 350 4MATIC 286 ch. qui disposerait d'un rayon d'action de 419 km (cycle WLTP). Esthétiquement, la nature électrique de l'EQB se reconnaît immédiatement à sa calandre "Black Panel" typique et le bandeau lumineux à l'avant et l'arrière. Mercedes n'a pas encore annoncé les prix. EQT, le monospace compact Dans le cas de l'EQT, encore à l'état de concept et à découvrir plus en détails fin mai, Mercedes-Benz confirme une version 100% électrique de sa future nouvelle Classe T, c'est à dire le clone technique du nouveau Renault Kangoo, Mercedes-Benz et Renaultpoursuivent leur collaboration dans ce segment. On peut dès lors parler du premier monospace compact haut de gamme, qui plus est électrique dans ce cas précis. Avec ce monospace inédit, Mercedes-Benz Vans a simplement ambitionné d'appliquer la formule de son Classe V à un format plus petit et plus accessible financièrement. L'EQT combine un intérieur spacieux et modulable avec un design attrayant et les normes élevées de confort et de connectivité. Un véhicule qui pourrait séduire nombre de professionnels du transport de personnes (chauffeurs, taxis), mais aussi séduire les familles classiques.