PARTIE 1 : AVANT 1900

Anyos Jedlik, Thomas Davenport, Robert Anderson et Andreas Flocken : les inventeurs de la voiture électrique sont des héros anonymes. Savoir lequel d'entre eux a le plus de mérite est une question qui fait débat.

En 1828, Anyos Jedlik, ingénieur, inventeur et prêtre hongrois, a été le premier à développer un modèle réduit de voiture électrique. Six ans plus tard, le forgeron américain Thomas Davenport met au point un moteur électrique capable de faire tourner une machine agricole sur une courte distance. L'Écossais Robert Anderson est entré dans l'histoire en construisant la première voiture électrique entre 1832 et 1839. La première voiture électrique à évoluer sur la route a été construite par l'entrepreneur allemand Andreas Flocken. Sa Flocken Elektrowagen a vu le jour en 1888.

La Belgique aussi a écrit l'histoire ! Le 28 avril 1899, le coureur automobile bruxellois Camille Jenatzy est le premier à franchir la barre magique des 100 km/h sur le sol... au volant d'une voiture électrique. Il a atteint une vitesse maximale de 105,882 km/h et sa voiture portait le nom de La Jamais Contente. Mais c'est son surnom qui l'a fait passer à la postérité : "Le Diable Rouge".

PARTIE 2 : 1900 -- 2000

Après l'âge d'or de la voiture électrique, la voiture à essence gagne rapidement du terrain au début du XXe siècle.

Henry Ford a fait de la voiture à essence un produit de masse abordable, qui n'était plus réservé à l'élite. Grâce aux grandes réserves de pétrole, le prix des combustibles fossiles a chuté, rendant les voitures à essence bien plus abordables que les électriques.

Autres problèmes des voitures électriques : la batterie est si lourde qu'elle pèse sur la vitesse et l'autonomie du véhicule, et la voiture peut facilement s'enfoncer dans le sable ou la boue sur les routes de campagne non pavées.

À la fin des années 1960, le néerlandais Luud Schimmelpennink lance le "witkar", un véhicule électrique à louer pour deux personnes, qui devait contribuer à réduire le trafic et la pollution atmosphérique qui accablait le centre-ville d'Amsterdam. En 1974, le réseau des "witkar" comptait 25 véhicules et 5 stations de recharge. Les utilisateurs payaient un florin par tranche de 5 kilomètres parcourus. Toutefois, ce projet visionnaire n'a jamais vraiment abouti. Selon les mauvaises langues, le conseil municipal d'Amsterdam et son attitude obstinée y serait pour quelque chose. En 1988, le "witkar" meurt de sa belle mort.

Ce n'est que dans les années 1990, lorsque le monde a pris conscience du fardeau écologique des voitures à essence, que les voitures électriques sont revenues sur le devant de la scène. La Toyota Prius hybride (1997), qui combine les avantages d'un moteur électrique et d'un moteur à combustion, connaît un franc succès.

PARTIE 3 : 2000 -- AUJOURD'HUI

Au tournant du siècle, les premières voitures électriques peinent à décoller : elles atteignent seulement une vitesse de pointe de 80 km/h et ont une autonomie de moins de 100 kilomètres. Mais ce n'est qu'une question de temps. Avec l'arrivée de batteries lithium-ion de plus en plus performantes sur le marché, la capacité des voitures électriques augmente.

Moment charnière : en 2008, Elon Musk présente la Tesla Roadster, entièrement électrique. C'est le début de l'engouement pour les voitures électriques. En 2014, Tesla ouvre ses brevets à d'autres constructeurs, mais à ce moment-là, la plupart des grands acteurs automobiles avaient déjà acquis suffisamment d'expertise en interne pour s'aventurer sur le marché de l'électrique.

De plus en plus de constructeurs font de la voiture électrique une priorité. Les jours des moteurs à combustion -- encore majoritaires -- sont comptés. La rapidité du changement climatique signifie que les émissions de gaz d'échappement nocifs doivent être réduites de manière drastique et les personnalités politiques de nombreuses régions du monde ont formulé des objectifs très stricts en matière de CO2. Ces objectifs ne peuvent être atteints sans une transition rapide des voitures à carburant aux voitures électriques. La voiture du futur sera électrique !

PARTIE 1 : AVANT 1900Anyos Jedlik, Thomas Davenport, Robert Anderson et Andreas Flocken : les inventeurs de la voiture électrique sont des héros anonymes. Savoir lequel d'entre eux a le plus de mérite est une question qui fait débat.En 1828, Anyos Jedlik, ingénieur, inventeur et prêtre hongrois, a été le premier à développer un modèle réduit de voiture électrique. Six ans plus tard, le forgeron américain Thomas Davenport met au point un moteur électrique capable de faire tourner une machine agricole sur une courte distance. L'Écossais Robert Anderson est entré dans l'histoire en construisant la première voiture électrique entre 1832 et 1839. La première voiture électrique à évoluer sur la route a été construite par l'entrepreneur allemand Andreas Flocken. Sa Flocken Elektrowagen a vu le jour en 1888.La Belgique aussi a écrit l'histoire ! Le 28 avril 1899, le coureur automobile bruxellois Camille Jenatzy est le premier à franchir la barre magique des 100 km/h sur le sol... au volant d'une voiture électrique. Il a atteint une vitesse maximale de 105,882 km/h et sa voiture portait le nom de La Jamais Contente. Mais c'est son surnom qui l'a fait passer à la postérité : "Le Diable Rouge".PARTIE 2 : 1900 -- 2000Après l'âge d'or de la voiture électrique, la voiture à essence gagne rapidement du terrain au début du XXe siècle.Henry Ford a fait de la voiture à essence un produit de masse abordable, qui n'était plus réservé à l'élite. Grâce aux grandes réserves de pétrole, le prix des combustibles fossiles a chuté, rendant les voitures à essence bien plus abordables que les électriques.Autres problèmes des voitures électriques : la batterie est si lourde qu'elle pèse sur la vitesse et l'autonomie du véhicule, et la voiture peut facilement s'enfoncer dans le sable ou la boue sur les routes de campagne non pavées.À la fin des années 1960, le néerlandais Luud Schimmelpennink lance le "witkar", un véhicule électrique à louer pour deux personnes, qui devait contribuer à réduire le trafic et la pollution atmosphérique qui accablait le centre-ville d'Amsterdam. En 1974, le réseau des "witkar" comptait 25 véhicules et 5 stations de recharge. Les utilisateurs payaient un florin par tranche de 5 kilomètres parcourus. Toutefois, ce projet visionnaire n'a jamais vraiment abouti. Selon les mauvaises langues, le conseil municipal d'Amsterdam et son attitude obstinée y serait pour quelque chose. En 1988, le "witkar" meurt de sa belle mort.Ce n'est que dans les années 1990, lorsque le monde a pris conscience du fardeau écologique des voitures à essence, que les voitures électriques sont revenues sur le devant de la scène. La Toyota Prius hybride (1997), qui combine les avantages d'un moteur électrique et d'un moteur à combustion, connaît un franc succès.PARTIE 3 : 2000 -- AUJOURD'HUIAu tournant du siècle, les premières voitures électriques peinent à décoller : elles atteignent seulement une vitesse de pointe de 80 km/h et ont une autonomie de moins de 100 kilomètres. Mais ce n'est qu'une question de temps. Avec l'arrivée de batteries lithium-ion de plus en plus performantes sur le marché, la capacité des voitures électriques augmente. Moment charnière : en 2008, Elon Musk présente la Tesla Roadster, entièrement électrique. C'est le début de l'engouement pour les voitures électriques. En 2014, Tesla ouvre ses brevets à d'autres constructeurs, mais à ce moment-là, la plupart des grands acteurs automobiles avaient déjà acquis suffisamment d'expertise en interne pour s'aventurer sur le marché de l'électrique.De plus en plus de constructeurs font de la voiture électrique une priorité. Les jours des moteurs à combustion -- encore majoritaires -- sont comptés. La rapidité du changement climatique signifie que les émissions de gaz d'échappement nocifs doivent être réduites de manière drastique et les personnalités politiques de nombreuses régions du monde ont formulé des objectifs très stricts en matière de CO2. Ces objectifs ne peuvent être atteints sans une transition rapide des voitures à carburant aux voitures électriques. La voiture du futur sera électrique !