Les assureurs automobiles vivent une époque assez particulière. Jamais encore ils n'avaient traité aussi peu de sinistres que l'an dernier. Pendant les périodes de confinement, nous roulons moins, et donc nous avons moins d'accidents. " Mais dès que le confinement a été levé, l'usage de la voiture a fortement augmenté ", signale Sophie Misselyn, membre du Comité de Direction de P&V Groupe, qui propose ses solutions d'assurances via les courtiers (Vivium) et agents (P&V). " Beaucoup de personnes qui utilisaient auparavant les transports en commun pour se rendre au travail ont préféré la voiture afin d'éviter d'être en contact avec les autres et réduire ainsi le risque de contamination. Les automobilistes parcourent aussi de plus courtes distances, dans l'environnement direct de leur domicile. Ce changement au niveau de l'usage de la voiture se traduit par une augmentation du nombre d'accidents avec de faibles dommages. Mais globalement, nous traitons sensiblement moins de dossiers de sinistres que voici un an. " La crise sanitaire a au moins eu un effet secondaire positif.
...

Les assureurs automobiles vivent une époque assez particulière. Jamais encore ils n'avaient traité aussi peu de sinistres que l'an dernier. Pendant les périodes de confinement, nous roulons moins, et donc nous avons moins d'accidents. " Mais dès que le confinement a été levé, l'usage de la voiture a fortement augmenté ", signale Sophie Misselyn, membre du Comité de Direction de P&V Groupe, qui propose ses solutions d'assurances via les courtiers (Vivium) et agents (P&V). " Beaucoup de personnes qui utilisaient auparavant les transports en commun pour se rendre au travail ont préféré la voiture afin d'éviter d'être en contact avec les autres et réduire ainsi le risque de contamination. Les automobilistes parcourent aussi de plus courtes distances, dans l'environnement direct de leur domicile. Ce changement au niveau de l'usage de la voiture se traduit par une augmentation du nombre d'accidents avec de faibles dommages. Mais globalement, nous traitons sensiblement moins de dossiers de sinistres que voici un an. " La crise sanitaire a au moins eu un effet secondaire positif. Dans le domaine des assurances automobile, de plus en plus de conducteurs basculent vers une police basée sur le nombre de kilomètres parcourus. Moins vous roulez et moins vous payez. La limite de kilométrage varie selon les assureurs mais elle se situe généralement entre 10.000 et 15.000 km/an. La prime est calculée sur la base d'une estimation du nombre de kilomètres que vous pensez parcourir. Après un délai défini, cette évaluation est comparée au kilométrage réel de votre voiture et votre prime peut être adaptée. Corona Direct Assurances - un nom très à propos - est le premier assureur en Belgique à avoir intégré à sa gamme de produits une véritable assurance au kilomètre. La prime de cette assurance de Corona Direct repose sur un volet fixe et une partie variable qui dépend du nombre de kilomètres effectués. Cette variable permet à l'assurance au kilomètre d'être, pour 9 Belges sur 10, jusqu'à 50% moins chère, affirme Corona Direct. La plupart des assureurs promettent une remise de 10 à 40% sur la prime annuelle Responsabilité Civile pour ceux qui roulent peu. Autre effet de la crise sanitaire: les assurances sont de plus en plus souvent conclues et traitées par voie numérique. Vraiment? Sophie Misselyn apporte une réponse. " Ne vous y trompez pas: la plupart des assurances passent toujours par un intermédiaire. Les possibilités offertes par les services numériques pourraient réduire son rôle mais, dans la pratique, nous voyons que ce n'est pas le cas. L'importance de cet intermédiaire demeure stable, et a même tendance à se renforcer. Une assurance auto est un produit assez complexe, qui ne se vend pas en cinq petites minutes par voie numérique. Pour conclure un contrat d'assurance, nous faisons confiance aux conseils personnalisés d'un courtier. " La base de l'assurance automobile, c'est la responsabilité civile (RC) obligatoire qui couvre, en cas d'accident, les dommages aux tiers, les dommages aux occupants, le coût des soins médicaux et la perte de revenus. La prime d'une assurance auto RC dépend de divers paramètres, comme la puissance de la voiture, l'âge du conducteur et l'historique des sinistres du preneur d'assurance. Si vous avez provoqué plusieurs accidents les années précédentes, vous payerez plus. Avant, un système uniforme de bonus-malus était utilisé mais, depuis 2004, ce système n'est plus imposé et les assureurs utilisent chacun leur propre mécanisme. Il est donc compliqué de les comparer. Le guide le plus objectif et le plus fiable pour trouver l'assurance la plus avantageuse en fonction de votre profil reste Test Achats. Attention: l'assurance la moins chère n'est pas toujours la meilleure. Les conditions varient en fonction des compagnies. Informez-vous donc toujours bien auprès de votre courtier. Le système de joker pour l'assurance auto permet de ne pas voir la prime directement augmenter en cas d'accident en tort. Les jokers varient selon les assureurs. Chez KBC Assurances par exemple, vous gagnez un joker après cinq années sans sinistre. " Si vous avez un accident dont vous êtes responsable, le joker est utilisé et vous conservez une prime avantageuse. En cas de faute unique, vous préservez votre prime. " Le montant de la prime dépend aussi de l'âge du conducteur. Les jeunes conducteurs inexpérimentés payent plus que ceux ayant fait beaucoup de kilomètres dans leur vie. À partir d'un certain âge, la prime augmente à nouveau car les conducteurs plus âgés appartiennent à un groupe plus à risque. Afin de protéger les conducteurs âgés contre le risque d'exclusion, des assureurs comme KBC proposent une forme de garantie d'assurance à vie. " Vous avez entre 55 et 65 ans, vous êtes client de KBC Assurances depuis au moins 5 ans et vous n'avez pas eu d'accident depuis 5 ans? Alors, vous bénéficiez de notre garantie d'assurance à vie. Nous vous garantissons que votre assurance RC obligatoire ne sera pas résiliée. Même en cas de déclaration de sinistre. " Une voiture électrique ou hybride vous permet non seulement de bénéficier d'avantages fiscaux mais aussi d'une remise sur votre prime d'assurance. Et logiquement, votre lieu de domicile est également pris en compte. Dans la région de Bruxelles ou d'Anvers, le risque d'accident avec dommages est plus grand que dans un petit village. Afin d'être davantage en sécurité et de payer moins cher votre assurance auto, vous pouvez compter sur différentes technologies d'assistance, comme par exemple un limiteur de vitesse proactif, un système de freinage automatique en cas d'urgence ou un détecteur de somnolence. Vous bénéficiez ainsi d'une remise de 10%, mais chez P&V Assurances, on va encore plus loin avec l'application weCover et le boîtier qui l'accompagne, un système que l'assureur définit comme 'un copilote qui, jour et nuit, est à vos côtés au volant, vous encourage à mieux comprendre votre conduite et à l'améliorer'. Sophie Misselyn: " Cette box est un petit appareil que l'on installe sur la voiture et qui analyse votre conduite: comment vous freinez et accélérez, comment vous abordez vos virages, quelle est votre vitesse moyenne... Sur la base de ces données, nous pouvons offrir à nos clients des conseils pour conduire de manière plus économique ou plus sûre. L'installation du boîtier n'est pas une obligation mais elle est récompensée. Nous recommandons surtout cette solution aux jeunes clients, jusqu'à 26 ans, afin qu'ils puissent disposer d'une assurance encore abordable. Nous y associons un incitant 'fun': vous pouvez participer à des concours et vous mesurer à d'autres conducteurs de la communauté weCover. Via l'application, vous pouvez aussi prendre directement contact avec P&V Assistance si vous avez besoin d'aide. Le boîtier enregistre aussi les chocs subis par la voiture indiquant un accident. En cas de choc anormal, nous prenons automatiquement contact avec le conducteur. S'il ne répond pas, nous envoyons une ambulance sur place, partant du principe que le conducteur a été grièvement blessé. En cas de choc vraiment violent, nous sautons la phase de l'appel téléphonique et nous agissons directement. Et nous avons déjà sauvé des vies. " La bien connue assurance omnium comprend un certain nombre de garanties qui ne sont pas couvertes par l'assurance RC. Cette assurance n'étant pas obligatoire, les assureurs peuvent déterminer eux-mêmes les règles et les modalités, à la condition de rester dans les limites de la loi générale sur l'assurance. Une 'mini-omnium' couvre les dommages dus à un incendie, aux forces de la nature et à une collision avec un animal, un bris de vitre, à une tentative de vol ou un vol. Avec une 'full omnium', vous êtes aussi couverts pour vos propres dommages matériels. P&V Assurances offre encore une troisième variante: l'assurance omnium dégressive. Sophie Misselyn: " Pas mal de clients se demandaient à juste titre pourquoi leur prime demeurait inchangée alors que la valeur de leur voiture baisse. Pour leur sérénité, ces clients veulent conserver leur omnium mais, en raison du coût élevé, ils l'arrêtent en moyenne après deux ans et au maximum après quatre ans. Ils passent alors à une mini-omnium ou simplement à la responsabilité civile obligatoire. Et dans ce cas, les dommages matériels à leur propre voiture ne sont plus couverts. Une mini-omnium couvre seulement le vol, l'incendie, le bris de vitre et les dommages dus aux forces de la nature ou à une collision avec un animal errant. Avec une omnium dégressive, la prime diminue, pas la couverture. " Enfin, la franchise d'une omnium représente le montant qui est à votre charge en cas de sinistre. Il peut s'agir d'un montant fixe, d'un pourcentage de la valeur assurée ou d'un montant déterminé sur base de ce que l'on appelle la franchise anglaise. Test Achats explique ce principe: " Vous êtes intégralement remboursé du montant des dommages si ce montant dépasse un seuil défini. Le dommage est moins important? Alors, vous supportez vous-même les frais. Exemple: imaginez un contrat incluant une franchise anglaise de 750 euros. Si les frais de réparation s'élèvent à 500 euros, vous devez vous-même tout payer. Si les dommages s'élèvent à 1.200 euros, votre assurance paye l'intégralité du montant. "