La députée germanophone Jenny Baltus-Möres (MR) objecte : " Ces bornes de 22 kilowatts, dites semi-rapides, permettent de parcourir 40 km après une recharge de 20 min...

La députée germanophone Jenny Baltus-Möres (MR) objecte : " Ces bornes de 22 kilowatts, dites semi-rapides, permettent de parcourir 40 km après une recharge de 20 minutes. Pas assez pour me rendre d'Eupen à Namur (siège du parlement de Wallonie) ". Le ministre de l'Energie, Jean-Luc Crucke (MR), lui a répondu que la mise en oeuvre de bornes semi-rapides est estimée, en moyenne, à 8 000 euros hors TVA alors que le coût d'une borne de recharge rapide peut aller jusqu'à 35 000 euros. Ces dernières, destinées aux autoroutes, sont financées par l'Union européenne. Chaque borne semi-rapide devra présenter deux points de rechargement. Mais le Pacte énergétique vise un parc automobile de près de 500 000 véhicules électriques en Wallonie, en 2030. A cette date, elle devra alors disposer de... 7 500 points de rechargement. M. La.