Les deux véhicules ont pris feu après le choc survenu tôt dimanche à Yanan, dans la province du Shaanxi, sur l'autoroute Baotou-Maoming qui traverse la Chine du nord au sud, reliant la province méridionale du Guangdong à la Mongolie intérieure. La police avait initialement fait état de 28 victimes mais seuls trois des 39 passagers du bus à étage semblent avoir survécu. Ils ont été hospitalisés. "Le bilan confirmé est de 36 morts", a déclaré à l'AFP un responsable de la communication de la ville de Yanan. Yue Jiuxiang, un responsable de la police routière en charge des opérations de secours, a précisé que le bus était parti de Baotou à destination de la capitale du Shaanxi, Xian, distante de plus de 11.000 km. "Juste après la collision, le bus s'est embrasé", a déclaré Yue Jiuxiang à la télévision publique China Central Television. "L'avant du bus était sérieusement endommagé. Et la plupart des passagers dormaient. C'est pour cela qu'autant de personnes ont péri", a-t-il dit. Les routes en Chine sont considérées parmi les plus dangereuses au monde. Environ 200 personnes sont tuées chaque jour sur ces routes, selon les statistiques officielles. (QUJ)

Les deux véhicules ont pris feu après le choc survenu tôt dimanche à Yanan, dans la province du Shaanxi, sur l'autoroute Baotou-Maoming qui traverse la Chine du nord au sud, reliant la province méridionale du Guangdong à la Mongolie intérieure. La police avait initialement fait état de 28 victimes mais seuls trois des 39 passagers du bus à étage semblent avoir survécu. Ils ont été hospitalisés. "Le bilan confirmé est de 36 morts", a déclaré à l'AFP un responsable de la communication de la ville de Yanan. Yue Jiuxiang, un responsable de la police routière en charge des opérations de secours, a précisé que le bus était parti de Baotou à destination de la capitale du Shaanxi, Xian, distante de plus de 11.000 km. "Juste après la collision, le bus s'est embrasé", a déclaré Yue Jiuxiang à la télévision publique China Central Television. "L'avant du bus était sérieusement endommagé. Et la plupart des passagers dormaient. C'est pour cela qu'autant de personnes ont péri", a-t-il dit. Les routes en Chine sont considérées parmi les plus dangereuses au monde. Environ 200 personnes sont tuées chaque jour sur ces routes, selon les statistiques officielles. (QUJ)