Un des assaillants s'est fait exploser dans un véhicule bourré d'explosifs à l'entrée de la base dans la province de Nangarhar, et cinq autres insurgés ont été abattus alors qu'ils tentaient de prendre d'assaut les installations. La Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf) dirigée par l'Otan en Afghanistan a confirmé l'attaque, sans indiquer la nationalité des victimes, conformément à sa pratique de laisser les pays contributeurs faire ces annonces. Selon des responsables afghans et occidentaux, l'attaque a eu lieu dans le district de Shinwar, une région instable sur la route principale de Kaboul vers le Pakistan voisin, où de nombreux insurgés talibans cherchent refuge. Dans un communiqué envoyé par e-mail aux médias, un porte-parole des talibans, Zabihullah Mujahid, a revendiqué la responsabilité de l'attaque. Les rebelles islamistes ont promis de renforcer la pression sur les Etats-Unis et les autorités afghanes avant la présidentielle d'avril et le retrait de l'essentiel des forces de la coalition internationale à la fin 2014. Les insurgés souhaitent reprendre le pouvoir en Afghanistan après cette échéance, alors que le pouvoir à Kaboul les convie à des pourparlers dans l'espoir de stabiliser le pays. Les Etats-Unis tentent quant à eux de convaincre le président afghan Hamid Karzai de signer l'accord bilatéral de sécurité (BSA) encadrant le maintien de quelques milliers de soldats étrangers en Afghanistan après 2014. (Belga)

Un des assaillants s'est fait exploser dans un véhicule bourré d'explosifs à l'entrée de la base dans la province de Nangarhar, et cinq autres insurgés ont été abattus alors qu'ils tentaient de prendre d'assaut les installations. La Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf) dirigée par l'Otan en Afghanistan a confirmé l'attaque, sans indiquer la nationalité des victimes, conformément à sa pratique de laisser les pays contributeurs faire ces annonces. Selon des responsables afghans et occidentaux, l'attaque a eu lieu dans le district de Shinwar, une région instable sur la route principale de Kaboul vers le Pakistan voisin, où de nombreux insurgés talibans cherchent refuge. Dans un communiqué envoyé par e-mail aux médias, un porte-parole des talibans, Zabihullah Mujahid, a revendiqué la responsabilité de l'attaque. Les rebelles islamistes ont promis de renforcer la pression sur les Etats-Unis et les autorités afghanes avant la présidentielle d'avril et le retrait de l'essentiel des forces de la coalition internationale à la fin 2014. Les insurgés souhaitent reprendre le pouvoir en Afghanistan après cette échéance, alors que le pouvoir à Kaboul les convie à des pourparlers dans l'espoir de stabiliser le pays. Les Etats-Unis tentent quant à eux de convaincre le président afghan Hamid Karzai de signer l'accord bilatéral de sécurité (BSA) encadrant le maintien de quelques milliers de soldats étrangers en Afghanistan après 2014. (Belga)