L'ONU s'est montrée mardi alarmée par les "exécutions extrajudiciaires" d'anciens membres des forces de sécurités afghanes et d'autres personnes associées à l'ancien gouvernement, affirmant que 72 ont été attribuées aux talibans.

"Entre août et novembre, nous avons reçu des allégations crédibles faisant état de plus de 100 exécutions d'anciens membres des forces de sécurité nationales afghanes et d'autres personnes associées à l'ancien gouvernement, dont 72 au moins ont été attribués aux talibans", a déclaré la Haut-Commissaire adjointe aux droits de l'homme, Nada Al-Nashif, devant le Conseil des droits de l'homme.

L'ONU s'est montrée mardi alarmée par les "exécutions extrajudiciaires" d'anciens membres des forces de sécurités afghanes et d'autres personnes associées à l'ancien gouvernement, affirmant que 72 ont été attribuées aux talibans."Entre août et novembre, nous avons reçu des allégations crédibles faisant état de plus de 100 exécutions d'anciens membres des forces de sécurité nationales afghanes et d'autres personnes associées à l'ancien gouvernement, dont 72 au moins ont été attribués aux talibans", a déclaré la Haut-Commissaire adjointe aux droits de l'homme, Nada Al-Nashif, devant le Conseil des droits de l'homme.