La justice enquête sur les causes de la catastrophe ferroviaire et du décès d'un homme de 64 ans trouvé sans vie à son domicile à Wetteren, près du lieu de la catastrophe. Le parquet de Termonde a confirmé mercredi, après l'autopsie et les analyses toxicologiques, que l'homme est décédé des suites de la catastrophe. Des enquêtes complémentaires doivent déterminer comment l'homme a perdu la vie en respirant les fumées toxiques, alors que des voisins et habitants ont été exposés dans une moindre mesure. En ce qui concerne l'enquête sur la cause de l'accident, le parquet-général insiste sur le fait qu'il est encore beaucoup trop tôt pour tirer des conclusions et que c'est l'enquête qui devra déterminer les responsabilités, déplorant les informations publiées dans la presse sur les discussions entre le machiniste et la salle de contrôle. Le porte-parole du parquet-général ajoute qu'une partie importante de l'enquête doit se faire sur les lieux mêmes de l'accident et que cela ne pourra se faire qu'une fois l'endroit sécurisé. (Belga)

La justice enquête sur les causes de la catastrophe ferroviaire et du décès d'un homme de 64 ans trouvé sans vie à son domicile à Wetteren, près du lieu de la catastrophe. Le parquet de Termonde a confirmé mercredi, après l'autopsie et les analyses toxicologiques, que l'homme est décédé des suites de la catastrophe. Des enquêtes complémentaires doivent déterminer comment l'homme a perdu la vie en respirant les fumées toxiques, alors que des voisins et habitants ont été exposés dans une moindre mesure. En ce qui concerne l'enquête sur la cause de l'accident, le parquet-général insiste sur le fait qu'il est encore beaucoup trop tôt pour tirer des conclusions et que c'est l'enquête qui devra déterminer les responsabilités, déplorant les informations publiées dans la presse sur les discussions entre le machiniste et la salle de contrôle. Le porte-parole du parquet-général ajoute qu'une partie importante de l'enquête doit se faire sur les lieux mêmes de l'accident et que cela ne pourra se faire qu'une fois l'endroit sécurisé. (Belga)