Sur les 9.282 ménages bénéficiaires d'un logement social dans une des cinq sociétés de logements sociaux de la région de Charleroi, 4.103 ont au moins une chambre excédentaire. Il s'agit souvent de couples dont les enfants ont grandi et sont partis du foyer familial. A ces locataires dont le logement est devenu trop grand pour eux, un déménagement vers un lieu plus petit est proposé, mais la plupart refusent et préfèrent payer les 25 euros mensuels par chambre "en trop". Le constat de cet "espace gaspillé" fait face à celui des listes d'attente pour obtenir un logement social. Actuellement, entre 7.000 et 8.000 personnes attendent un tel logement dans la région de Charleroi. L'échevine carolo du Logement Ingrid Colicis appelle la Région wallonne à relever le montant de 25 euros par chambre excédentaire. (MUA)

Sur les 9.282 ménages bénéficiaires d'un logement social dans une des cinq sociétés de logements sociaux de la région de Charleroi, 4.103 ont au moins une chambre excédentaire. Il s'agit souvent de couples dont les enfants ont grandi et sont partis du foyer familial. A ces locataires dont le logement est devenu trop grand pour eux, un déménagement vers un lieu plus petit est proposé, mais la plupart refusent et préfèrent payer les 25 euros mensuels par chambre "en trop". Le constat de cet "espace gaspillé" fait face à celui des listes d'attente pour obtenir un logement social. Actuellement, entre 7.000 et 8.000 personnes attendent un tel logement dans la région de Charleroi. L'échevine carolo du Logement Ingrid Colicis appelle la Région wallonne à relever le montant de 25 euros par chambre excédentaire. (MUA)