Les gardiens de prison ont été condamnés pour viol, attentat à la pudeur et détention d'images à caractère pédopornographique. Le parquet avait requis à l'encontre des deux prévenus une peine de 5 ans de prison. La grand-mère de l'enfant avait reconnu les faits mais son compagnon a toujours nié le viol et l'attentat à la pudeur, ne reconnaissant que la possession d'images pédopornographiques. (Belga)

Les gardiens de prison ont été condamnés pour viol, attentat à la pudeur et détention d'images à caractère pédopornographique. Le parquet avait requis à l'encontre des deux prévenus une peine de 5 ans de prison. La grand-mère de l'enfant avait reconnu les faits mais son compagnon a toujours nié le viol et l'attentat à la pudeur, ne reconnaissant que la possession d'images pédopornographiques. (Belga)