Les combats font rage depuis vendredi entre rebelles et combattants de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), un groupe affilié à Al-Qaïda qui était jusqu'à récemment leur allié dans la guerre contre le régime de Bachar al-Assad. Ces affrontements ont éclaté lorsque des brigades rebelles, dont de nombreux islamistes, dans les provinces d'Alep (nord) et d'Idleb (nord-ouest) ont attaqué des barrages de l'EIIL, accusé de multiples abus mais aussi de vouloir prendre le contrôle total des zones rebelles. Près de Tall Rifaat, une localité de la province d'Alep, au moins 10 rebelles ont été tués samedi par l'EIIL dans une attaque armée, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) citant des sources rebelles et médicales. Dans la même région, à Hreitane, cinq rebelles ont péri samedi dans un attentat à la voiture piégée mené par l'EIIL, selon les mêmes sources. La brigade rebelle Liwa al-Tawhid, une des principales composantes de la coalition du Front islamique, a indiqué que cette attaque avait visé ses membres, sans préciser de bilan. Le Front islamique est l'une des trois coalitions combattant l'EIIL, aux côtés de l'Armée des Moujahidines (islamistes) et le Front des révolutionnaires de Syrie (non islamiste). (Belga)

Les combats font rage depuis vendredi entre rebelles et combattants de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), un groupe affilié à Al-Qaïda qui était jusqu'à récemment leur allié dans la guerre contre le régime de Bachar al-Assad. Ces affrontements ont éclaté lorsque des brigades rebelles, dont de nombreux islamistes, dans les provinces d'Alep (nord) et d'Idleb (nord-ouest) ont attaqué des barrages de l'EIIL, accusé de multiples abus mais aussi de vouloir prendre le contrôle total des zones rebelles. Près de Tall Rifaat, une localité de la province d'Alep, au moins 10 rebelles ont été tués samedi par l'EIIL dans une attaque armée, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) citant des sources rebelles et médicales. Dans la même région, à Hreitane, cinq rebelles ont péri samedi dans un attentat à la voiture piégée mené par l'EIIL, selon les mêmes sources. La brigade rebelle Liwa al-Tawhid, une des principales composantes de la coalition du Front islamique, a indiqué que cette attaque avait visé ses membres, sans préciser de bilan. Le Front islamique est l'une des trois coalitions combattant l'EIIL, aux côtés de l'Armée des Moujahidines (islamistes) et le Front des révolutionnaires de Syrie (non islamiste). (Belga)