LeVif.be pour abonnés

Contenu: 01 août 2014

sélectionnez une edition:

Table des Matières

Le Vif /L'Express no. 31 de 01/08/2014
L’ÉDITO

LA FLANDRE PROPOSE, LES FRANCOPHONES DISPOSENT

L’ENTRETIEN

« Le pouvoir me désespère »
Le président français François Hollande, son homologue allemand Joachim Gauck, le roi Willem-Alexander des Pays-Bas, Vladimir Poutine, Joseph Kabila... Tous seront à Liège ce lundi 4 août pour commémorer le centenaire de la Première Guerre mondiale. S’ils veulent mesurer l’étendue de la tragédie qui s’est déclenchée l’été 1914, Le Vif/L’Express leur adresse ce conseil : lisez les romans de Xavier Hanotte. En particulier son chef-d’œuvre, Derrière la colline, récit poignant, à la première personne, de Nigel Parsons, jeune engagé britannique propulsé dans l’horreur de la bataille de la Somme. Anglophile invétéré, traducteur, écrivain davantage aimanté par les villes du nord (Anvers, Ypres) et de l’est (Prague) que par les mondanités parisiennes, Xavier Hanotte est aussi, « dans le civil », gestionnaire de bases de données. Parce qu’il ne veut pas dépendre financièrement de l’écriture et garder « un vrai métier ».

XAVIER HANOTTE EN 6 DATES

LES INDISCRETS

William et Kate, de Liège au balcon d’Elio

Survol de Bruxelles : le MR divisé

Des patrons wallons trop... socialistes

Labille amer, pas désespéré

Namur : à la rencontre du Juste et de l’enfant juif

Le coup de Jambon à Van Rompuy

Match de Noël 1914 : ni à Messines ni à Ploegsteert

SUR LE VIF

BELGIQUE

L’UCL découvre comment bloquer les métastases cancéreuses

Accidents de la route : GSM contrôlés ?

MONDE

Crashes d’avions : enquêtes au long cours

Les limites de la transparence

Reynders commissaire européen ?

LE CHIFFRE 817

Ebola, comme un feu de forêt

BELGIQUE

POLITIQUE

Charles Michel, le révolutionnaire
Co-formateur du gouvernement fédéral, le président du MR modifie les fondements du fédéralisme belge avec la « suédoise » et rêve de rejeter durablement le PS dans l’opposition. Pour y arriver et encadrer la N-VA, il s’appuie sur sa proximité avec Wouter Beke, président du CD&V. Enquête sur un tout-puissant en devenir.

Comment le Parlement prend le pouvoir en cas de crise
Des verrous sautent dans notre démocratie : en période de blocage, les parlementaires obtiennent plus de liberté, les rapports de force politiques changent, des majorités alternatives apparaissent... A terme, la Belgique pourrait connaître une révolution parlementaire. La preuve par une étude que nous dévoilons en exclusivité.

PORTRAIT

TRAJECTOIRE

Didier Gosuin, le régional de l’étape
Hyperactif et inquiet, le bourgmestre d’Auderghem, fraîchement (re)nommé ministre bruxellois, aura passé toute sa vie dans un milieu politique qu’il déteste. Son indignation à fleur de peau est, il est vrai, peu compatible avec le sérail. Portrait d’un atypique.

MONDE

GAZA

Plus dur sera le Hamas
Même si elle est défaite par Tsahal, l’organisation palestinienne de Gaza a prouvé sa capacité à utiliser des moyens de plus en plus sophistiqués, des missiles aux réseaux de tunnels. Une menace qui, demain, continuera à peser sur la sécurité d’Israël.

EN COUVERTURE

14-18

Août 1914, le cauchemar éveillé
Il y a cent ans, les Belges passaient brutalement à l’heure allemande. Choc de l’invasion, premières épreuves de l’occupation : Le Vif/L’Express livre des récits inédits de ces journées folles d’angoisse et d’exaltation.

Le choc d’une marée vert-de-gris
20 août 1914, une forêt de casques à pointe déferle sur Bruxelles. Première vision et première commotion : ces guerriers couleur asphalte qui martèlent le pavé de leurs bottes fascinent et terrifient les habitants de la capitale.

Des journées d’août à rendre fou
Consternation, fureur, exaltation, angoisse. Les Belges passent par tous les états. A Bruxelles, ils balancent entre refus obstiné de croire à l’arrivée des Allemands et tentation de prendre leurs jambes à leur cou.

Le moral s’écrase sous la botte allemande
Tandis que l’occupant marque son territoire sans ménagements, les Bruxellois se découvrent de nouveaux ennemis : les rumeurs fantaisistes, l’attente, l’ennui.

MAX FAIT DE LA RÉSISTANCE

Indésirable, l’Allemand est traqué
Devantures fracassées, cafés saccagés : l’air de Belgique devient irrespirable pour des milliers de résidents allemands, chassés et expulsés. Tout ce qui a la saveur de l’est est banni : les bières allemandes sont rayées de la carte...

Ruée aux guichets
La Banque nationale est prise d’assaut. Une obsession gonfle les files sur les trottoirs, jour et nuit : liquider ses billets de banque pour obtenir de la monnaie métallique.

Peur sur les villes
Premier bombardement aérien de l’histoire, usage de boucliers humains : l’envahisseur allemand innove dans la terreur pour faire plier la Cité ardente. Namur subit aussi sa rage destructrice.

LA PLUS GRANDE EXPO DU MONDE À LIÈGE

Pas de pitié pour « la barbare Belgique »
Conditionnés par une presse haineuse, les soldats allemands entrent en Belgique le couteau entre les dents. Ils ne feront pas de quartier.

AU BOUT DES ATROCITÉS, L’IMPUNITÉ

« L’on ne pense plus à rien qu’à la guerre »
Adrien Bayet, chirurgien bruxellois mobilisé au chevet des blessés, raconte le début d’une guerre qui bouleverse son existence et tous ses repères. Extraits d’un témoignage exceptionnel, enfoui depuis cent ans.

CULTURE

FESTIVAL

Le bon air est dans le pré
Ses gazons impeccables, ses concerts réputés, ses pique-niques au champagne... Depuis 1934, le festival anglais accueille le meilleur de l’art lyrique. Coulisses et envers du décor d’une institution so British.

PATRIMOINE

Entrez dans le sanctuaire de nos auteurs
Poussez la porte des Archives et Musée de la Littérature, à Bruxelles... et c’est tout le monde littéraire francophone belge qui s’ouvre à vous. De 1815 à nos jours, sans oublier la Grande Guerre. Visite guidée.

14-18 SUR LE WEB

EXPOS

Crayons, pastels et fusains
Synthétique et éclectique. Le panorama graphique présenté par le musée des Beaux-Arts de Tournai reflète à la fois les goûts d’un homme – Henri Van Cutsem – mais aussi les tendances modernistes d’une époque, la fin du XIXe siècle.

LIVRES

Quatre romans pour l’été

LE VIF/L’EXPRESS

ÉTÉ

Le roman des merveilles
Collections somptueuses de l'Ancien Régime, confiscations de biens sous la Révolution, razzias de l'Empire, donations diverses, grâce à la création de la Société des Amis du Louvre : une longue et belle aventure patrimoniale, jusqu’au début du XXe siècle.

Knokke, côté art
Pendant plusieurs siècles, Knokke a somnolé entre polders et dunes. Durant les dernières années du XIXe siècle, le petit village comptant alors 54 fermes est le rendez-vous de l’avant-garde artistique... Avant de devenir le lieu de villégiature huppé d’une renommée éclatante, épris d’art contemporain.

Deauville, Trouville Les siamoises mondaines
Un fleuve les sépare, mais rien – ou presque – ne les rassemble. Rive droite : Trouville, ses ruelles pavées, ses artisans et ses bateaux de pêche déversant sur les quais des montagnes de maquereaux. De l’autre côté, Deauville, ses artères rectilignes, ses boutiques ultrachics et une offre de divertissements à n’en plus finir. La première fut le rendez-vous du gratin de ce monde jusqu’à la fin du XIXe siècle, avant que la seconde lui vole la vedette. Aujourd’hui, l’une se veut bobo, l’autre serait plutôt bling-bling. Voici la double saga de ces rivales si complémentaires.

ET MAINTENANT ?

Mots du droit, mots du roi
Au XVIe siècle, François Ier ordonne que le « langaige françoys » devienne la référence dans la justice et l’impose ainsi face au latin. Un tournant décisif.

OU CONTRE O : UNE QUERELLE FLORENTINE

Judith décapitant Holopherne Quelle revanche !
Difficile d’imaginer que cette boucherie sanglante, musclée et poignante – longtemps attribuée au Caravage (c’est dire la qualité) – ait été réalisée par de petites mains délicates. Artemisia Gentileschi y traduit toute la violence sexuelle dont elle a été la victime... Sublime revanche !

SPÉCIAL

KNOKKE

Les Lippens, seuls maîtres à bord
A Knokke, une seule famille règne en maître depuis cent ans. Elle y cumule les pouvoirs politique et économique. Ne laissant que des miettes (et encore) aux autres. Personne ne semble toutefois s’en plaindre.

QUE PÈSENT ENCORE LES LIPPENS AUJOURD’HUI ?

Le rendez-vous des élites
Ils y sont tous l’été. Sur la terrasse du golf du Zoute. Sur la plage. Dans les soirées select. Ou, plus discrètement, dans les belles villas. Ça rigole mais ça cause parfois business aussi. Knokke, the place to be pour le gratin du pays.

LE SUCCÈS DU ZOUTE PEOPLE

Les promoteurs sont dans la place
Les familles Nellens et Lippens se sont partagé l’aménagement de Knokke au début du XXe siècle. Aujourd’hui, le pouvoir appartient aux promoteurs.

La commune la plus hype de la côte
Knokke-Heist, paradis des promoteurs ? La commune entend rester à la pointe et multiplie les projets. En déployant la touche architecturale qui lui permet de se faire remarquer. On ne se refait pas.

Villa zoutoise ou appartement knokkois ?
L’offre est abondante. Ce qui ne rend pas les choses plus faciles pour les candidats-acquéreurs. D’autant que Knokke-Heist n’est pas une commune homogène mais une multitude de micro-marchés bigarrés.

Les galeries d’art ont la cote
Au royaume du chic, « luxe » peut aussi rimer avec « culture »... Avec ses sculptures publiques, ses événements artistiques mais surtout ses quelque 70 galeries, Knokke se positionne comme un centre d’art des plus influents.

IMMOVIF

ARCHITECTURE

Jeu de volumes
À quelques encablures de la forêt de Soignes, en bordure de la capitale, l’agence d’architecture Buro 5 a conçu une maison mitoyenne atypique. Un assemblage de volumes aux couleurs et matériaux variés caractérise cette habitation au look très contemporain, construite sur la base d’une structure en bois plein.

LE CHAUFFE-EAU SOLAIRE

FORUM DES LECTEURS

Au cœur d’un passé occulté

Réformer l’indexation automatique des salaires

Cherchez dans les archives extensives de LeVif, tous les articles de 1995 à maintenant .

Chercher:
trier par:
Rechercher du:
au: