Le CDJ nous informe...

24/10/15 à 09:19 - Mise à jour à 09:19

Après la publication du dossier du Vif/L'Express du 6 mars dernier, Comment les Frères musulmans ont pris la Belgique en otage, le Conseil de déontologie journalistique (CDJ) a reçu différentes plaintes, qu'il a considérées comme recevables.

Après auditions des parties et débats internes intenses (les opinions des membres du CDJ ayant à se prononcer étaient assez divergentes, chacun des griefs reprochés à l'hebdomadaire ont dès lors été soumis aux votes), le Conseil a rendu son avis le 14 octobre. Le voici :

"Fautes déontologiques dans un article du Vif-L'Express

Le Conseil de déontologie journalistique a constaté ce 14 octobre 2015 que Le Vif - L'Express a commis des fautes déontologiques dans un dossier consacré aux Frères musulmans en Belgique diffusé le 6 mars 2015. Le CDJ a reçu plusieurs plaintes à ce sujet. Il a considéré trois griefs comme fondés. Sont fautifs : l'absence de droit de réplique aux personnes citées (art.22) ; des titres et illustrations qui dramatisent inutilement la problématique abordée (art. 8) et reposent sur des stéréotypes (art. 28) ; et une insuffisance dans la recherche de la vérité (art. 1 et 4 du Cddj).

Par contre, le CDJ n'a pas retenu comme fondés les reproches de confusion entre les faits et les opinions, d'absence de rectification, d'absence de modération des forums, de diffamation, d'atteinte à la vie privée et de stigmatisation d'une communauté.

L'avis complet du CDJ peut être consulté ici."

En publiant cet avis, Le Vif/L'Express respecte les engagements pris par son éditeur. Ce qui ne signifie aucunement qu'il adhère au verdict du CDJ. Et ce qui ne l'empêchera évidemment pas, bien au contraire, de continuer son travail d'investigation, avec la même qualité de révélations et le même souci d'indépendance.

Thierry Fiorilli, rédacteur en chef du Vif/L'Express

En savoir plus sur:

Nos partenaires