Violation du secret professionnel - Deux mois de prison avec sursis pour un enquêteur bruxellois

24/04/13 à 16:35 - Mise à jour à 16:35

Source: Le Vif

(Belga) Le tribunal correctionnel de Bruxelles a condamné mercredi un commissaire de la police judiciaire fédérale de Bruxelles (PJF) à une peine de deux mois de prison avec sursis pour violation du secret professionnel. Ce policier de 42 ans avait divulgué à un journaliste de Het Laatste Nieuws des informations sur l'enquête relative à la mort de Priscilla Sergeant, cette adolescente retrouvée morte dans un champ en juillet 2012 à Tourneppe.

Le parquet avait poursuivi également le commissaire pour des fuites dans deux autres dossiers: les enquêtes sur l'assassinat de Christine Van Hees en 1984 et sur la mort d'un Russe en septembre 2011 à Affligem, mais les preuves apportées n'étaient pas suffisantes, a estimé le tribunal. Le parquet était d'avis que les informations parues dans le journal néerlandophone ne pouvaient provenir que de policiers. L'enquête téléphonique avait révélé que le commissaire avait eu à cette époque de longues discussions avec l'auteur des articles, mais le tribunal a estimé que ces éléments ne suffisaient pas pour condamner le commissaire. Le commissaire était par ailleurs en charge de l'enquête sur la mort de Priscilla Sergeant. Il ressort d'un texto envoyé par le condamné que ce dernier avait transmis des informations confidentielles portant sur l'audition de témoins et les résultats toxicologiques. Tout en minimisant les faits, le juge a estimé que ceux-ci étaient tout de même suffisamment graves pour condamner l'enquêteur. (Belga)

Nos partenaires