Vatileaks et "lobby gay": le Vatican contre-attaque

23/02/13 à 15:30 - Mise à jour à 15:30

Source: Le Vif

(Belga) "Médisance" et "calomnies": le Vatican a contre-attaqué samedi après les allégations de scandales financiers et sexuels au sein de la Curie romaine, y voyant des "pressions inacceptables" sur les cardinaux appelés bientôt à élire le successeur de Benoît XVI.

Vatileaks et "lobby gay": le Vatican contre-attaque

Tour à tour, le porte-parole du Vatican, le père Federico Lombardi, et la secrétairerie d'Etat, l'administration centrale du Saint-Siège habituellement fort discrète, s'en sont pris avec virulence aux auteurs de ces informations. "Alors que dans le passé c'était les grandes puissances, c'est-à-dire les Etats, qui cherchaient à conditionner l'élection du pape, aujourd'hui on tente de peser sur l'opinion publique", a déploré la secrétairerie dans un communiqué, fustigeant la multiplication de "nouvelles souvent non vérifiées, ou non vérifiables, voire fausses, qui portent un grave dommage aux personnes et aux institutions". Pour le père Lombardi, "certains cherchent à profiter du mouvement de surprise et de désorientation" après la démission historique annoncée par le pape, "pour semer la confusion et jeter le discrédit sur l'Eglise et son gouvernement". Un peu plus tard dans la journée, il a appelé les media à faire preuve de "mesure" pour évoquer ces "sujets importants". Leur colère est née de la publication cette semaine en Italie d'articles à sensation évoquant la présence d'un "lobby gay" au sein du Vatican, qui serait victime du chantage de laïcs auxquels ils seraient liés par des liens de "nature mondaine". (PVO)

Nos partenaires