Vande Lanotte écarte le risque d'une sanction de l'Europe pour retard

17/09/12 à 09:38 - Mise à jour à 09:38

Source: Le Vif

(Belga) Le vice-Premier ministre sp.a Johan Vande Lanotte a écarté lundi le risque d'une sanction de la Commission européenne au motif que le gouvernement ne remettrait pas son budget 2013 avant le 15 octobre.

Dans ses perspectives économiques attendues le 7 novembre prochain, le commissaire aux Affaires économiques Olli Rehn ne tiendra compte que des mesures nationales prises jusqu'au 15 octobre. Pour la Belgique, "il dira donc que le budget n'était pas encore prêt", a concédé Johan Vande Lanotte sur les ondes de la VRT radio. Le vice-Premier se fait fort toutefois que ce sera bien le cas début novembre, "ce qui écarterait immédiatement le risque d'une amende". Le ministre des Finances Steven Vanackere (CD&V) a prévenu vendredi qu'il s'attendait à des discussions difficiles avec la Commission européenne d'ici la fin de l'année vu qu'aucune mesure budgétaire ne sera prise avant les élections communales du 14 octobre prochain. Le gouvernement a en effet décidé cet été de remettre le débat budgétaire au-delà du scrutin pour éviter toute turbulence électorale. La difficulté de l'exercice budgétaire, l'attente des chiffres de la dette, de la sécurité sociale et des rentrées fiscales, la sensibilité des décisions à prendre sont autant de raisons de ne pas anticiper ce calendrier, a confirmé M. Vande Lanotte. Il dit ne pas craindre non plus de sanction de la Belgique sur les marchés internationaux, vu la "solidité" du pays à cet égard. (DIRK WAEM)

Nos partenaires