Vague de froid sur le Moyen-Orient, mort de deux enfants syriens

12/12/13 à 12:29 - Mise à jour à 12:29

Source: Le Vif

(Belga) Une vague de froid touchait jeudi le Proche-Orient, où deux enfants syriens sont morts d'hypothermie selon l'opposition, les intempéries provoquant des fermetures d'écoles et aggravant les conditions de vie des réfugiés syriens, notamment au Liban.

Vague de froid sur le Moyen-Orient, mort de deux enfants syriens

La Syrie, le Liban, la Jordanie, l'Egypte, Israël, la Turquie et les Territoires palestiniens étaient touchés par des chutes de neige, de fortes précipitations et des températures glaciales. En Syrie, "Hussein Tawil, un bébé de six mois, est mort en raison du froid hier à Alep", la grande métropole du nord où la neige est tombée, a affirmé à l'AFP un porte-parole de la Coalition, Soner Ahmad. "Un autre enfant est également mort de froid hier à Rastane", bastion rebelle dans la province de Homs (centre), a-t-il dit, sans autre précision. Au Liban, entassés dans quelque 200 campements de misère, des milliers de réfugiés syriens luttaient contre le froid et la neige. Dans les régions où ils vivent, les températures sont tombées à -3 dans la Békaa (est du Liban) dans la nuit de jeudi pour remonter à 5 dans la matinée. En Jordanie, qui accueille également des centaines de milliers de réfugiés, les ministères et d'autres administrations étaient fermés, de même que les banques et les écoles. Le gouvernement a appelé les habitants à rester chez eux en raison des chutes importantes de neige. En Israël, les écoles ont été fermées à Jérusalem et à Haïfa, dans le nord, en raison de la neige. La plupart des écoles étaient également fermées en Cisjordanie et dans la bande de Gaza. Des pluies torrentielles ont inondé les rues de l'enclave palestinienne. En Iran, la tempête de neige touchait l'ouest du pays, où 200 villages de la province du Kurdistan étaient notamment isolés. Des pluies torrentielles se sont par ailleurs abattues dans la nuit sur le nord du Sinaï égyptien provoquant des coupures d'électricité et la fermeture de ports, selon l'agence Mena. En Turquie, où il neige abondamment depuis mardi en particulier dans la région frontalière avec la Syrie, un responsable a indiqué à l'AFP que les "mesures nécessaires" avaient été prises pour venir en aide aux 200.000 réfugiés hébergés dans des camps. (Belga)

Nos partenaires