Vague de divorces chez les députés russes juste avant de déclarer leurs revenus

18/04/13 à 19:49 - Mise à jour à 19:49

Source: Le Vif

(Belga) Une trentaine de députés ont divorcé juste avant de publier leur déclaration de revenus, a annoncé jeudi une source au sein de la Douma, sur fond de multiplication des critiques concernant le train de vie des fonctionnaires et des élus.

"Dans les deux mois qui ont précédé la remise des déclarations, environ trente députés ont divorcé", a déclaré cette source de la chambre basse du Parlement russe à l'agence officielle de presse Itar-Tass. Il n'est pas rare que les hauts responsables du gouvernement et les hommes politiques russes enregistrent des sociétés et des biens immobiliers au nom de leurs épouses, à l'image du numéro deux du gouvernement, Igor Chouvalov, dont l'épouse avait une société enregistrée aux Bahamas. Or, le Kremlin a décidé d'imposer des règles de conduite de plus en plus strictes aux responsables publics, et annoncé début avril une vaste campagne de vérification des revenus, du patrimoine et du train de vie des fonctionnaires, pour répondre aux critiques de l'opposition. Blogueurs et internautes ont depuis mené la vie dure aux représentants du pouvoir, mettant notamment en défaut plusieurs parlementaires partisans du Kremlin en révélant par exemple qu'ils détenaient des biens immobiliers aux Etats-Unis. Le député nationaliste Vladimir Jirinovski, qui, d'après sa déclaration, a les plus gros revenus parmi les membres de la Douma, a quant à lui décidé de ne pas déclarer ceux de son épouse pour 2012, expliquant cette décision par le fait qu'ils ne s'étaient mariés qu'à l'église. "Je me suis marié à l'église et cela ne requiert aucun document supplémentaire. Il s'agit d'une exigence concernant les mariages enregistrés à l'état-civil", a-t-il déclaré, cité par les agences de presse. (Belga)

Nos partenaires