USA: exécution d'un Mexicain au Texas malgré un tollé diplomatique

23/01/14 à 06:08 - Mise à jour à 06:08

Source: Le Vif

(Belga) Le Mexicain Edgar Tamayo Arias a été exécuté tard mercredi soir au Texas, en dépit de nombreuses protestations diplomatiques et politiques, apprend-on auprès des autorités pénitentiaires.

Le décès par injection létale d'Edgar Tamayo Arias, 46 ans, a été prononcé à 21H32 locales dans la chambre de la mort de la prison de Huntsville, Texas, a indiqué Jason Clark, porte-parole des autorités pénitentiaires. Condamné pour le meurtre d'un policier en 1994 à Houston, Edgar Tamayo avait été privé de ses droits consulaires, en violation de la Convention de Vienne. Cette Convention de 1963, ratifiée par 175 pays dont les Etats-Unis, stipule que tout ressortissant étranger doit pouvoir informer et recevoir assistance des représentants de son consulat, après avoir été au préalable avisé de ces droits. Il s'agit du troisième Mexicain exécuté au Texas, en violation du droit international, tandis que la mort d'un quatrième a été programmée pour avril. Jusqu'au bout, le gouvernement fédéral américain, qui s'opposait catégoriquement à cette exécution, avait mis la pression sur l'Etat du Texas, tandis que le gouvernement mexicain, qui a aboli la peine capitale, avait vivement protesté à cette perspective. M. Tamayo parlait à peine l'anglais lors de son arrestation et souffrait d'un retard mental, selon ses avocates. "S'il avait reçu l'assistance du consulat mexicain au moment de son procès, M. Tamayo n'aurait jamais été condamné à mort", avaient-elles plaidé jusqu'au dernier moment. Il a été exécuté après le rejet de ses ultimes recours par la Cour suprême des Etats-Unis. (Belga)

Nos partenaires