Une quarantaine d'employés communaux d'Andenne pourraient perdre leur emploi

26/10/13 à 15:26 - Mise à jour à 15:26

Source: Le Vif

(Belga) Plusieurs agents communaux d'Andenne ont appris vendredi leur licenciement. Personne n'avait rien vu venir, ce qui a provoqué des tensions lors du conseil communal vendredi soir. Une quarantaine de personnes pourraient être licenciées au total. Depuis longtemps, l'opposition (cdH et Ecolo) dénonce les finances de la Ville qui se portent mal, notamment en raison d'une dette très importante.

Une quarantaine d'employés communaux d'Andenne pourraient perdre leur emploi

"Le nombre de licenciements n'est même pas connu. Hier, ça variait entre cinq et vingt", déplore Étienne Sermon, conseiller cdH. Etienne Sermon et Hugues Doumont, conseiller Ecolo, dénoncent l'absence d'information. "Les travailleurs n'ont reçu aucune information officielle. Les élus non plus. Les syndicats n'ont pas été concertés. On ignore quels services seront touchés", expliquent-ils. Vu l'importance de la situation, les groupes cdH et Ecolo ont demandé vendredi de déposer un point en urgence au conseil. "Le bourgmestre (Claude Eerdekens) a refusé alors que nous acceptons régulièrement des points en urgence qui nous sont soumis en début de séance", regrette Hugues Doumont. Le président du conseil a ensuite soumis au vote la demande d'inscription du point supplémentaire. Dix ont voté pour (dont quatre de la majorité) mais la demande n'est pas passée après un chaos général, lors duquel plusieurs fonctionnaires ont investi la salle du conseil. L'opposition a demandé le gel du programme de gestion du personnel jusqu'au 12 novembre, date du prochain conseil. Claude Eerdekens a indiqué que les licenciements de vendredi étaient "irrévocables". Il devrait toutefois rencontrer les syndicats dans les prochaines semaines. (Belga)

Nos partenaires