Un opposant belgo-djiboutien arrêté au Yémen

25/08/13 à 17:48 - Mise à jour à 17:48

Source: Le Vif

(Belga) Un opposant belgo-djiboutien, Mohamed Saleh Houssein connu également sous le nom de Mohamed Alhoumekani, a été arrêté samedi dans un hôtel à Sanaa au Yémen, a affirmé dimanche à l'agence Belga le président de l'Association Cultures et Progrès (ACP), Dimitri Verdonck, dont l'association suit la situation à Djibouti. L'information est reprise également sur le site Internet de l'Association pour le Respect des Droits de l'Homme à Djibouti. Les Affaires étrangères belges ont confirmé à Belga avoir été informées de l'arrestation d'un Belgo-Djiboutien au Yémen, sans révéler son identité. Un consul honoraire au Yémen et l'ambassade belge à Riyad en Arabie saoudite ont été saisis du dossier. M. Verdonck craint une extradition rapide de l'opposant vers son pays d'origine.

Un opposant belgo-djiboutien arrêté au Yémen

Mohamed Saleh Alhoumekani avait témoigné dans l'affaire "Borrel", du nom du juge français assassiné à Djibouti en 1995. Officier dans la garde républicaine, il avait témoigné auprès des autorités judiciaires françaises, des faits dont il avait eu connaissance, à propos de l'assassinat à Djibouti du juge Bernard Borrel, en octobre 1995. Djibouti a conclu à un suicide mais l'enquête française menée à Paris par la juge Sophie Clément privilégie la thèse d'un assassinat. Des témoignages dont celui de Mohamed Saleh Alhoumekani, mettent directement en cause le président Ismaël Omar Guelleh et son entourage. Selon M. Verdonck, Mohamed Saleh Alhoumekani a été interpellé samedi à l'hôtel Hotel Move'n Pick à Sanaa. Un cousin de l'opposant a pu rencontrer ce dernier dimanche dans un local de la brigade criminelle. Il se trouvait "en slip et présentait des hématomes", d'après le président de l'ACP. "Nous avons été informés de cette arrestation par des membres de la famille. Nous vérifions l'information et examinons comment apporter une aide consulaire habituelle. Nous suivons le dossier de près", ont commenté les Affaires étrangères belges. Mohamed Saleh Alhoumekani, condamné par contumace à Djibouti pour dénonciations calomnieuses dans le cadre de l'affaire Borrel, avait fui son pays et sollicité l'asile en Belgique où il a obtenu la nationalité belge. (Belga)

Nos partenaires