Un inspecteur de l'OSCE libéré dit s'être parfois senti en danger à Slaviansk

03/05/14 à 19:42 - Mise à jour à 19:42

Source: Le Vif

(Belga) Un des inspecteurs de l'OSCE relâchés samedi par des insurgés pro-russes à Slaviansk, dans l'est de l'Ukraine, a déclaré qu'il s'était parfois senti en danger pendant sa détention, sans mentionner de menaces de la part de ceux qui le détenaient.

Un inspecteur de l'OSCE libéré dit s'être parfois senti en danger à Slaviansk

"Difficile de dire à quelle moment la menace a été la plus grande, mais à trois reprises le danger était réel", a déclaré cet inspecteur, le major polonais Krzysztof Kobielski, à des journalistes à Donetsk (Ukraine). Ses propos ont été retransmis par la télévision polonaise commerciale TVN24. Le major a évoqué un seul de ces moments, celui d'échanges de tirs entendus à proximité lors de l'assaut des forces armées ukrainiennes sur Slaviansk. "Au moment des tirs, on ne parlait plus entre nous. On est restés allongés par terre", a-t-il indiqué. "Autour de nous, il y avait une centaine d'hommes armés de couteaux, pistolets et armes automatiques. Difficile de parler de quelconque défense, d'une action contre ces soldats", a-t-il ajouté. Le major Kobielski a refusé de parler de conditions de la détention. "Le plus souvent, nous étions coupés des informations, nous ne savions pas ce qui se passait autour de nous. Nous n'avions pas d'accès à internet, à la télévision", s'est-il limité à dire. Le militaire polonais a salué le rôle du chef du groupe d'observateurs de l'OSCE, le colonel allemand Axel Schneider, durant les jours de détention. "Il nous encourageait à parler. Nous échangions des remarques sur ce qui se passait avec nous et autour de nous. Il y avait aussi des entretiens individuels. On se soutenait mutuellement", a dit le major Kobielski. (Belga)

Nos partenaires