Ukraine: un groupe radical menace de recourir à nouveau à la violence

31/01/14 à 19:26 - Mise à jour à 19:26

Source: Le Vif

(Belga) Un groupe d'opposants radicaux ukrainiens a menacé vendredi de recourir à nouveau à des actions violentes si les négociations entre le pouvoir et l'opposition ne reprenaient pas et si tous les manifestants arrêtés n'étaient pas libérés.

Ukraine: un groupe radical menace de recourir à nouveau à la violence

Le président Viktor Ianoukovitch a promulgué vendredi une loi d'amnistie votée par le Parlement dans le cadre de concessions à l'opposition, mais celle-ci a été assortie de la condition de libérer les lieux publics occupés dans les 15 jours, ce que les opposants, affichant leur méfiance, ont refusé, plongeant à nouveau le pays dans l'impasse politique. "Dans le cas où nos exigences ne seraient pas satisfaites, nous nous réservons le droit de prendre les mesures adéquates (...), nous libérerons nos partisans par tous les autres moyens possibles, et pas seulement constitutionnels", a déclaré Dmytro Iaroch, un des chefs de Pravy Sektor ("Secteur droit"), dans une vidéo diffusée sur internet. Pravy Sektor, qui n'est affilié à aucun parti d'opposition, "exige" que cette reprise des pourparlers intervienne d'ici au 4 février, date à laquelle le Parlement doit à nouveau se réunir. Si le pouvoir et l'opposition ne parviennent à aucun accord, ils "conduiront le pays au bord de la guerre" civile, explique Dmitri Iaroch. Les violents affrontements qui ont récemment secoué la capitale ont braqué l'attention sur cette petite formation d'extrême droite restée jusqu'alors dans l'ombre et dont les membres se disent prêts à tout pour renverser le pouvoir. (Belga)

Nos partenaires