Turquie: heurts et blessés à la reprise d'un procès pour complot anti-gouvernement

08/04/13 à 15:40 - Mise à jour à 15:40

Source: Le Vif

(Belga) De violents incidents, qui ont fait au moins trois blessés, ont opposé lundi matin près d'Istanbul des milliers de manifestants aux forces de l'ordre à la reprise du procès controversé de près de 300 personnes accusées de complot contre le gouvernement turc, a constaté un photographe de l'AFP.

Turquie: heurts et blessés à la reprise d'un procès pour complot anti-gouvernement

Après une face-à-face tendu, plusieurs centaines des quelque 10.000 personnes réunies depuis le début de la matinée devant le complexe pénitentiaire de Silivri, dans la grande banlieue de la mégapole turque, pour dénoncer la reprise du procès sont parvenues à franchir le barrage dressé par les centaines de gendarmes mobilisés pour l'occasion. Sous les jets de pierre, les forces de l'ordre ont dans un premier temps été contraintes de reculer, avant de repousser les manifestants à grands renforts de canons à eau et de jets de gaz lacrymogènes. Selon des informations rapportées par les chaînes de télévision turques, un manifestant a été victime d'une crise cardiaque et deux journalistes blessés. Le gaz lacrymogène qui s'est propagé avec le vent jusqu'à la salle d'audience a retardé de plus deux heures le début de l'audience. Le tribunal devait commencer à entendre lundi les dernières plaidoiries des accusés, officiers, chefs de la pègre ou journalistes, poursuivis pour avoir tenté de renverser le gouvernement du Premier ministre Recep Tayyip Erdogan, au pouvoir depuis 2002. Parmi les membres présumés de ce complot baptisé Ergenekon, du nom du lieu mythique d'Asie centrale qui aurait vu naître le peuple turc, figure un ancien chef d'état-major de l'armée turque, le général Ilker Basbug. Le tribunal ne devrait pas rendre de verdict avant plusieurs semaines, voire plusieurs mois. (Belga)

Nos partenaires