Thomas Cook en faveur d'un étalement des périodes de vacances entre Wallonie et Flandre

06/01/14 à 12:54 - Mise à jour à 12:54

Source: Le Vif

(Belga) Le tour-opérateur Thomas Cook a indiqué lundi, dans les journaux Het Belang van Limburg et Gazet van Antwerpen, être en faveur d'un étalement des périodes de vacances scolaires entre la Flandre et la Wallonie. D'après Thomas Cook, "tout le monde y gagnerait, aussi bien le secteur du voyage que les consommateurs." Le tour-opérateur Jetair, de son côté, n'est pas convaincu du bien-fondé de la mesure et "n'a pas l'intention d'entreprendre des actions en ce sens", indique-t-il dans un communiqué.

Le nombre de départs vers les pays voisins augmente durant les vacances scolaires. Cette hausse de la demande fait monter les prix. Pour le porte-parole de Thomas Cook, Baptiste van Outryve, un étalement des périodes de vacances scolaires entre la Flandre et la Wallonie permettrait d'avoir une offre plus large de départs dans le temps et donc plus intéressante pour le client belge. Pour Jetair, "un étalement pourrait réduire la pression sur certaines capacités hôtelières et aériennes. Mais l'impact d'une telle mesure n'est pas encore prouvé aujourd'hui et doit encore être étudié." Jetair, qui reconnaît l'avantage d'un étalement des vacances dans de grands pays comme la France ou l'Allemagne, rappelle que ces marchés ne sont pas comparables à la situation belge. En outre, Jetair estime qu'une telle division des vacances pourrait poser des problèmes aux familles recomposées bilingues, où un enfant est dans l'enseignement flamand et l'autre dans le système francophone. "Nous sommes prêts à mettre un groupe de travail en place", indique pour sa part le président de l'association des tours opérateurs belges (ABTO), Claude Pérignon. "Mais il faut d'abord que Thomas Cook mette ça à l'agenda de l'ABTO." Pour Claude Pérignon, tous les secteurs concernés doivent être consultés, et "il faut également analyser cette idée et voir quel pourrait être son impact. Actuellement il n'y a pas eu d'étude sur une éventuelle baisse des prix que cela pourrait entraîner pour le consommateur." (Belga)

Nos partenaires