TC Charleroi - Les mandats de Me Uyttendaele posent problème au procès de la Carolo-bis

23/04/14 à 11:58 - Mise à jour à 11:58

Source: Le Vif

(Belga) Le tribunal correctionnel de Charleroi a une fois de plus chamboulé son calendrier, mercredi, dans le procès de la Carolo-bis. Un éventuel soucis déontologique relatif au double mandat de Me Uyttendaele et l'absence d'information formelle sur les désistements d'action des parties civiles ont entraîné un nouveau report.

Deux nouveaux problèmes, relatifs aux parties civiles défendues par Me Marc Uyttendaele, sont survenus mercredi, lors de l'examen du dossier de la Carolo-bis devant le tribunal correctionnel de Charleroi. D'une part, la Ville de Charleroi et la Régie Communale Autonome n'ont toujours pas statué sur le désistement d'action envers six prévenus qui ont entamé une transaction pénale avec le parquet. Sans cet accord des deux parties civiles (qui ne réclament donc rien à ces personnes), les poursuites ne peuvent être abandonnées à l'égard de ces six prévenus. D'autre part, un éventuel problème déontologique se pose quant au double mandat de Me Uyttendaele qui défend la Ville de Charleroi et la RCA, alors que celles-ci sont constituées contre des prévenus, pour un montant unique. Un conflit d'intérêt pourrait donc exister entre ces deux parties civiles, ce que réfute Me Uyttendaele qui estime que ses mandats seront confirmés par ses deux clientes. Le calendrier établi par le tribunal prévoyant le début de l'instruction d'audience au 3 juin a donc été annulé. Une nouvelle date relais a ainsi été fixée au 20 juin. (Belga)

Nos partenaires