Syrie: pas d'amélioration de l'accès humanitaire

24/04/14 à 03:31 - Mise à jour à 03:31

Source: Le Vif

(Belga) "L'accès humanitaire pour ceux qui ont le plus besoin de secours en Syrie ne s'améliore pas", a constaté le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon dans un rapport transmis mercredi au Conseil de sécurité.

Deux mois après l'adoption par le Conseil de sécurité de la résolution 2139 appelant les belligérants à laisser entrer l'aide humanitaire et à lever les sièges de plusieurs villes syriennes, M. Ban a conclu "qu'aucune des parties au conflit n'a respecté les exigences du Conseil". "Les civils ne sont pas protégés (et) la sécurité se détériore", a-t-il ajouté. "Des milliers de gens n'ont pas accès aux soins médicaux, y compris vitaux, dont ils ont besoin", souligne le rapport, qui rappelle qu'il s'agit "d'une violation flagrante des lois humanitaires internationales". "Le Conseil de sécurité doit agir pour traiter ces violations flagrantes des principes fondamentaux de la législation internationale", affirme M. Ban. Il "demande instamment une nouvelle fois aux parties prenantes, en particulier au gouvernement syrien, de respecter ses obligations au regard des lois humanitaires internationales et d'agir immédiatement". Le régime et l'opposition armée "doivent faciliter la livraison des secours essentiels aux civils qui en ont besoin, en particulier dans les zones les plus difficiles d'accès", souligne le rapport, rappelant que selon l'ONU 3,5 millions de personnes sont privées de services essentiels en raison du conflit. M. Ban estime aussi "honteux" que malgré l'appel du Conseil de sécurité à lever les sièges de plusieurs villes syriennes dont Homs (centre), près de 250.000 personnes restent prises au piège des combats. (Belga)

Nos partenaires