Surpopulation carcérale, évasions: le directeur des prisons belges entrevoit une éclaircie

20/05/14 à 15:20 - Mise à jour à 15:20

Source: Le Vif

(Belga) Le directeur général des établissements pénitentiaires, Hans Meurisse, a prudemment évoqué mardi une résolution progressive des problèmes de surpopulation carcérale et d'évasions de détenus, à l'occasion de la présentation du rapport 2013 de son administration, dans la nouvelle prison de Leuze-en-Hainaut.

Surpopulation carcérale, évasions: le directeur des prisons belges entrevoit une éclaircie

"Pour la première fois depuis des années, nous pouvons entr'apercevoir une solution au problème de la surpopulation", a osé M. Meurisse, précisant que la tendance demandait confirmation. La Belgique a connu en 2013 une légère augmentation de sa population carcérale (+0,9%) pour un taux moyen de surpopulation de 24,1%. L'ouverture des prisons de Marche-en-Famenne, Beveren, Leuze-en-Hainaut et du centre psychiatrique de Gand a côtoyé la fermeture de la prison de Verviers et la réduction de capacités à Tilburg (Pays-Bas). Mais depuis juin 2013, le nombre de détenus s'est stabilisé - voire a diminué légèrement sur certaines périodes - et le taux de surpopulation est revenu à 17%, avant ouverture de Leuze. Le directeur des prisons se réjouit tout particulièrement de ce qu'il considère comme "la fin de la vague d'évasions violentes, avec prises d'otages". L'année 2013 n'a en effet connu qu'une seule évasion directe de prison (le 14 décembre à Lantin) et 11 lors de transferts de détenus ou au palais de justice. (Belga)

Nos partenaires