Une intelligence artificielle résout une énigme biologique datant de 1776

15/06/15 à 16:26 - Mise à jour à 16/06/15 à 12:20

Des chercheurs de l'Université de Tufts aux États-Unis ont utilisé un algorithme " évolutionniste " afin de résoudre une énigme encore jamais résolue : comment le ver planaire arrive-t-il à se régénérer lorsqu'il est coupé en plusieurs morceaux ?

Une intelligence artificielle résout une énigme biologique datant de 1776

© Wikimedia commons- Eduard Sola

Le ver planaire peut régénérer sa tête et sa queue lorsque son corps est sectionné en trois ou quatre morceaux, au point de pouvoir créer un clone. Depuis que ce principe de régénération avait été découvert sur le vers en 1776, aucun scientifique n'avait alors su résoudre l'énigme : comment les cellules souches du ver peuvent-elles reformer la structure complexe du corps du ver en 3D ? Comment les cellules souches déterminent-elles le rôle qu'elles auront ?

Ce sont les gènes, logés dans les noyaux cellulaires, qui produisent les protéines messagères qui vont, suite à des réactions chimiques et mécanismes physiques, communiquer le rôle des cellules. Il s'agit d'un processus si complexe, qu'il n'a pas pu être décelé par les scientifiques auparavant.

Afin de résoudre l'énigme, les chercheurs ont utilisé un logiciel afin d'analyser les données génétiques, biologiques et physiologiques du ver. Le programme, basé sur des algorithmes évolutionnistes a permis de comprendre le modèle d'interactions chimiques et physiques qui menait à la production de protéines par ADN et au final à la régénérescence du corps.

Les chercheurs affirment que leur algorithme fonctionnerait sur tous les problèmes biologiques et qu'il serait universel. Cette évolution permettra peut-être à terme d'instaurer des traitements génétiques pour la reconstitution d'organes et de tissus humains.

L.V.

En savoir plus sur:

Nos partenaires