Une inscription vielle de 3.400 ans découverte à Jérusalem

12/07/10 à 10:30 - Mise à jour à 10:30

Source: Le Vif

La plus ancienne inscription découverte à ce jour à Jérusalem, un fragment de tablette d'argile remontant à 3.400 ans, a été récemment mise au jour dans la Ville sainte, ont indiqué lundi des archéologues.

Une inscription vielle de 3.400 ans découverte à Jérusalem

© Epa

Ce fragment d'à peine 2 cm sur 2,8 cm comporte des lettres en akkadien cunéiforme, la langue des relations diplomatiques de l'époque et atteste, selon les chercheurs, de l'importance de la ville, déjà à l'âge de bronze.

Il a été découvert dans la partie orientale de la ville (annexée par Israël après la guerre de 1967), dans le secteur de l'Ophel, au sud de l'esplanade des Mosquées, site du Temple juif détruit en l'an 70 de notre ère.

Le fragment est trop petit pour permettre de déchiffrer une phrase entière mais selon l'assyrologue Wayne Horowitz, de l'université hébraïque de Jérusalem chargé du décryptage, l'excellente qualité de l'écriture témoigne "qu'elle est le fait d'un scribe hautement qualifié, probablement au service d'un roi de Jérusalem".

Les chercheurs présument qu'il s'agisse d'une correspondance entre ce roitelet cananéen et le pharaon Akhenaten.

Des tablettes du même type et de la même époque, ont été découvertes à la fin du XIXe siècle au site de Tell el Amarna, en Egypte, comportant une série d'appels à l'aide lancés au pharaon par les vassaux égyptiens en Syro-Palestine.

Levif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires