Un chercheur prétend que fumer pendant la grossesse augmente la probabilité que l'enfant soit homosexuel

20/01/14 à 16:01 - Mise à jour à 16:01

Source: Le Vif

Dick Swaab, neurobiologiste à l'université d'Amsterdam, affirme que l'hygiène de vie des futures mamans est directement liée au développement de l'enfant et pourrait même influencer son orientation sexuelle et son QI.

Un chercheur prétend que fumer pendant la grossesse augmente la probabilité que l'enfant soit homosexuel

© Thinkstock

Il est communément admis que le style de vie des femmes enceintes a un impact direct sur le développement de leur enfant. L'alcool, la prise de drogues et même un environnement pollué peuvent avoir une influence.

Le professeur Swaab va encore plus loin et prétend que prendre des drogues et boire de l'alcool peut diminuer le QI de l'enfant, tandis que prendre des hormones et fumer peut influencer son orientation sexuelle. "Les femmes enceintes qui souffrent de stress sont aussi plus susceptibles d'avoir des enfants homosexuels, car leur niveau surélevé de cortisol, l'hormone du stress, affecte la production des hormones sexuelles foetus", affirme-t-il dans le Telegraph.

Selon lui, le cerveau du foetus commence à se développer dès la deuxième semaine de grossesse. N'importe quelle substance toxique ingérée par la mère peut avoir un impact sur le développement foetus.

Le professeur Swaab tempère tout de même ses conclusions. Le mode de vie ne serait qu'un facteur parmi d'autres, alors que la génétique joue également un rôle important.

Nos partenaires