Un Belge toujours dans la course pour aller sur Mars

17/02/15 à 14:18 - Mise à jour à 14:16

Ils étaient plus de 200.000 participants à vouloir rejoindre la mission qui doit emmener 24 candidats sur Mars. Aujourd'hui, ils ne sont plus que 100 et un Belge est encore parmi eux.

Un Belge toujours dans la course pour aller sur Mars

Projet Mars One © iStock

Un Anversois de 42 ans est toujours en lice. S'il réussit les tests et que le projet aboutit, le Belge fera donc partie des premiers colons de la planète rouge. Sur sa fiche technique, l'homme se décrit notamment comme quelqu'un qui "a les pieds sur Terre, mais la tête dans les nuages."

Le fondateur du projet a lancé de nombreuses sélections pour retenir 100 personnes (liste ici) parmi les 200.000 candidats à cette mission. Ils sont dorénavant 50 hommes et 50 femmes à avoir été retenus pour participer aux épreuves de sélection : 39 sont originaires d'Amérique, 31 d'Europe, 16 d'Asie, 7 d'Afrique et 7 d'Océanie.

Ils devraient débuter très prochainement les premiers entraînements physiques ainsi que les épreuves psychologiques.

Un projet un peu fou

Le projet de se rendre sur Mars a souvent été laissé de côté par manque de financement et de techniques. Mais pour l'ingénieur néerlandais, Bas Lansdorp, le rêve s'est vite transformé en projet. En effet, le jeune entrepreneur décide rapidement de développer, avec l'aide de son équipe, la possibilité d'une base sur Mars à partir de 2025. Le but: offrir à des individus un aller simple sur la planète rouge pour y passer le restant de leur vie. La campagne de recrutement de volontaires a été lancée en 2013.

Mais le projet rencontre de nombreuses difficultés et principalement pour son financement. Sponsors, investisseurs et campagnes de financement participatif se lancent donc dans l'expérience, mais vient alors dans l'esprit de Bas Lansdorp une idée nouvelle : transformer l'aventure en émission de télé-réalité. L'objectif étant de s'autofinancer.

En savoir plus sur:

Nos partenaires