"Quand on meurt, on peut encore progresser"

12/11/15 à 10:17 - Mise à jour à 10:16

Source: Le Vif/l'express

La conscience ou un aspect de notre personnalité (ou de notre identité) continuerait d'exister après la mort physique, soutient Stéphane Allix, fondateur de l'Inrees (Institut de recherche sur les expériences extraordinaires). Elle serait capable de communiquer avec un médium.

Stéphane Allix a été reporter de guerre. En 2001, la disparition brutale de son frère Thomas, 30 ans, dans un accident de voiture en Afghanistan, inverse le cours de sa trajectoire. Le journaliste "change de vie", commence à explorer les hypothèses d'une vie extraterrestre et crée l'Inrees. Le 22 juin 2013, le jour des funérailles de son père, il place, à l'insu de tous, plusieurs objets dans son cercueil. Un an plus tard, six médiums triés sur le volet sont sollicités pour se livrer à une expérience inédite : tenter d'entrer en contact avec le défunt pour qu'il dise de quels objets il s'agissait... Dans Le Test (1), Stéphane Allix raconte cette enquête passionnante (2). Interview.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires