Plus de 400 000 euros de dons pour le bréviaire de Saint-Louis

01/12/15 à 12:45 - Mise à jour à 13:03

Source: Le Monde

La campagne de dons lancée par la Bibliothèque nationale de France pour l'acquisition du bréviaire de Saint-Louis s'est terminée fin septembre. L'objectif des 370000 euros a été largement dépassé. Les Français ont été plus de 3250 à participer à la récolte pour une somme finale de 417000 euros.

Plus de 400 000 euros de dons pour le bréviaire de Saint-Louis

Bréviaire de Saint-Louis © Bibliothèque nationale de France

Selon le Huffington Post, pendant 3 mois, les Français n'ont pas lésiné sur les dons pour que ce bréviaire royal du XIV siècle puisse être accessible au grand public. En effet, avant l'acquisition du manuscrit par la bibliothèque nationale de France, celui-ci appartenait à un particulier qui a demandé la libre circulation de l'objet pour permettre une vente à l'étranger. La procédure a été bloquée par l'Etat français quand il s'en est porté acquéreur. C'est un objet tellement important que l'Etat a décrété qu'il devait faire partie de la collection nationale.

Le bréviaire est un livre liturgique utilisé par les membres de l'Eglise qui rassemble les textes sacrés qui permettent de célébrer chaque jour les offices divins. Celui acquis par la Bibliothèque nationale, le bréviaire de Saint-Louis, est un manuscrit datant de 1315 commandé par le roi Philippe le Bel en hommage à son grand-père, Louis IX, aussi connu sous le nom de Saint-Louis. L'ouvrage sera par la suite offert à la cousine du roi, Marie de Clermont-Bourbon, en charge de l'Abbaye Saint-Louis de Poissy, que Philippe le Bel avait fait construire en l'honneur de son grand-père.

600 parchemins très fins

Le livre est constitué de 600 parchemins très fins et a été illustré par l'enlumineur Richard de Verdun. L'ouvrage est riche d'illustrations uniques retraçant la vie de Saint-Louis ainsi que les évènements religieux marquants du règne de son petit-fils. Il contient également des innovations stylistiques et présente le plus ancien cycle iconographique connu sous Saint-Louis.

Cette campagne a été un véritable succès. Plus de 3000 Français aux profils variés y ont participé. La plupart des dons sont inférieurs à 100 euros. Le total de ces donations a été chiffré à plus de 417 000 euros.

Ce genre de campagne pourrait paraitre être vouée à l'échec, car ces manuscrits anciens et précieux sont souvent méconnus du public. Pour Kara Lennon-Casanova, déléguée du Mécénat, le succès viendrait de l'émotion que suscitent ces livres du passé. Ce manuscrit a traversé les siècles, mais il est toujours très bien conservé, les couleurs sont encore intactes, explique-t-elle sur le Huffington Post. A cela s'ajoute une valeur sentimentale liée à son statut de livre, mais également à sa dimension familiale et personnelle. Car c'était un ouvrage offert par un cousin à sa cousine en hommage à leur grand-père.

Grâce à cette générosité, les donateurs comme les simples curieux pourront découvrir ce bréviaire, d'abord dans une édition numérisée sur Gallica, la bibliothèque en ligne de la Bibliothèque nationale de France, puis lors de soirées de présentation du manuscrit.

Nos partenaires