Plus accro aux mails qu'à la cigarette et l'alcool ?

02/02/12 à 17:52 - Mise à jour à 17:52

Source: Le Vif

Selon une étude réalisée sur plus de 200 adultes, il serait plus difficile de résister à la tentation des médias qu'à ses désirs de sommeil ou de sexe.

Plus accro aux mails qu'à la cigarette et l'alcool ?

© Thinkstock

Consulter Facebook, se rendre une énième fois sur Twitter ou répondre à ces derniers mails en fin de soirée est devenue une chose courante. Que cela représente des tentations plus fortes que l'envie d'une cigarette ou d'alcool est toutefois surprenant. C'est pourtant le résultat de "Desires and Cravings : Food, Money, Status, Sex", une étude récente de la de laChicago Booth School of Business qui doit paraître prochainement dans la revue américaine Psychological Science. Au cours de cette expérience, 205 adultes ont porté des appareils ayant enregistré un total de 7 827 rapports relatifs à leurs désirs quotidiens. Si le désir de sommeil et de sexe reste le plus fort, celui des médias et du travail s'est avéré être le désir auquel la majorité des adultes peine à résister. Selon l'étude, le tabac et l'alcool restent des addictifs forts, mais les désirs qui leur sont associés seraient plus faibles que celui de naviguer sur le net.

Succomber en fin de journée

Par ailleurs, l'étude s'appuie sur les recherches passées selon lesquelles plus les gens ont eu à résister fréquemment à un désir, moins ils seront capables de faire face à tout désir ultérieur. "C'est pourquoi, au fil de la journée, la volonté s'affaiblit et les efforts pour garder son self-control sont plus susceptibles d'échouer", explique Hofmann, co-auteur de l'article. Les effets de l'appauvrissement de la volonté expliquent pourquoi tant de gens ont du mal à résister à une nourriture malsaine : plus ils résistent à cette nourriture, plus ils en sont affamés.

Le Vif.be

Nos partenaires