Le périmé ne sent pas toujours le moisi

14/03/11 à 15:28 - Mise à jour à 15:28

Source: Le Vif

Que faire du pot de yaourt oublié dans le frigo et désormais expiré ? Et les oeufs ? Voici quelques bonnes précautions alimentaires à prendre chez soi

Le périmé ne sent pas toujours le moisi

© Belga

Il est bien vrai que certains aliments ayant dépassé la date d'expiration, s'ils sont bien conservés, peuvent être consommés sans aucun danger pour la santé.

Le site américain spécialisé Shelflifeadvice.com en propose une liste. D'après ce site, les aliments secs en général (farine, sucre, riz etc.), entreposés dans des contenants bien fermés et hermétiques, pourraient être conservés indéfiniment. Les céréales sèches peuvent être consommés jusqu'à un an après la date d'expiration, si la boîte est conservée dans un endroit sec et aéré. Il n'est pas nécessaire non plus de jeter les oeufs ou le lait expiré. Les oeufs, en effet, peuvent être consommés jusqu'à un an après leur date d'expiration. Quant au lait (stérilisé ou UHT), même si le goût change un peu, quand il est bien conservé au frigo il est encore bon à la consommation plusieurs jours après le délai indiqué. Les sauces telles que la mayonnaise, le ketchup et la moutarde sont aussi très peu périssables : un pot pas encore ouvert peut être conservé au frigo pendant un an. Les conserves, elles, sont bonnes jusqu'à 18 mois après l'achat.

"Même si cela reste déconseillé, il n'y a absolument pas de risque pour la santé", confirme Evelyne Menne, diététicienne et coordinatrice du département de Diététique de l'Institut Paul Lambin de l'UCL, à Bruxelles. "Mais les aliments périssables, soit tous les produits frais que l'on retrouve dans les rayons réfrigérés du supermarché, doivent être forcément consommés dans leur délai de péremption. Le risque microbiologique est trop important".

En général, il faudrait donc éviter de manger des produits périssables dont la date de péremption est toute proche. C'est pour cette raison que l'association de consommateurs Test-Achats estime que "la vente rapide peut être un bon principe en soi, mais elle ne convient pas à tous les types de produits, surtout s'il s'agit de denrées extrêmement périssables".

La chaîne du froid

Au fur et à mesure, les aliments se dégradent et développent des bactéries, des levures et des moisissures. Tout en sachant qu'un aliment contaminé n'a pas toujours d'odeur ou d'aspect suspect, il faut donc respecter les dates indiquées sur les emballages et faire attention aux températures de conservation. C'est le maintien à basse température d'aliments réfrigérés qui limite la propagation des micro-organismes. Les denrées alimentaires très périssables doivent être maintenues entre les 0°C et +4°C (viandes, produits tripiers, volailles, lapins, préparation de viande, produits traiteurs frais, charcuterie cuite ou à cuire, laits pasteurisés, fromages frais...). Les denrées périssables (beurre et matière grasse, desserts lactés, produits laitiers frais autres que les précédents...), à moins de +8°C.

Toute rupture de la chaîne du froid va accélérer la croissance microbienne et donc réduire la durée de vie du produit: le produit sain peut ainsi devenir un produit à risque.

Alice Siniscalchi

En savoir plus sur:

Nos partenaires