Le nombre de VIH continue à grimper en Belgique

25/11/11 à 12:27 - Mise à jour à 12:27

Source: Le Vif

L'épidémie de VIH n'est pas encore stabilisée en Belgique, contrairement aux Pays-Bas, où il a été annoncé que le nombre de diagnostics est pour la première fois en baisse.

Le nombre de VIH continue à grimper en Belgique

© Thinkstock

En 2010, 1.196 nouveaux diagnostics de VIH ont été établis en Belgique, soit une hausse de 5,5 % par rapport à 2009. C'est ce qu'indique Sensoa, le centre d'expertise flamand sur la santé sexuelle, sur base du rapport annuel sur le VIH et le sida de l'Institut scientifique de la santé publique.

D'après Sensoa, ce chiffre élevé montre qu'à côté de la promotion de l'utilisation du préservatif et les incitants à subir un test après un comportement sexuel non-protégé, des efforts supplémentaires de prévention seront nécessaires pour mettre fin à cette hausse. Sensoa accorde ainsi beaucoup d'attention au dépistage et au traitement précoce des maladies sexuellement transmissibles, qui permettent de mieux évaluer le risque d'infection au VIH.

Seuls 43,3 % des nouveaux diagnostics dont la nationalité est connue concernent des Belges. Un patient sur trois est d'origine africaine. 91 % sont des hommes, dont la contamination est provoquée dans trois quarts des cas par des contacts homosexuels.

Cependant, note Sensoa, les homosexuels masculins font le plus d'efforts en termes de prévention. Parce que le VIH est largement répandu dans un groupe relativement petit, les rapports sexuels non protégés sont cependant "de temps en temps" très risqués. De plus, internet offre depuis quelques années davantage de possibilité d'avoir des contacts sexuels et les homosexuels masculins ont de ce fait en moyenne plus de partenaires sexuels.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires