La malbouffe hors des écoles

21/01/11 à 16:39 - Mise à jour à 16:39

Source: Le Vif

Sucre, sel, graisse : trois produits sources d'obésité qui sont souvent en surcharge dans notre alimentation. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) veut exclure des écoles les aliments qui en contiennent en trop grande quantité.

La malbouffe hors des écoles

© Thinkstock

L'OMS a publié vendredi douze recommandations en vue de la première réunion de haut niveau de l'Assemblée générale de l'ONU à New York, en septembre, qui portera sur la prévention et la lutte contre les maladies non transmissibles.

Une série de recommandations qui vise à bannir des écoles la commercialisation des aliments riches en graisses, en sucres ou en sel, sources d'obésité. Ces douze recommandations ont été lancées suite à une initiative de la Norvège qui entend durcir sa politique contre la commercialisation de ces aliments dans les écoles notamment.

L'école, lieu sans contrôle

Les enfants, sont avant tout à protéger de l'invasion des aliments critiqués. Or, s'il existe un lieu par lequel transite les produits sucrés, gras et salés, sans que le contrôle parental n'intervienne, c'est bien l'école. Snacks, fast-food et autres sucreries sont à la portée de toutes et tous.

Selon l'OMS, ces produits trop riches ne devraient également pas être autorisés dans des lieux où les enfants ont des activités sportives ou culturelles. "Les enfants, partout dans le monde, sont exposés au marketing des aliments riches en graisses, sucres ou sels, ce qui augmente le potentiel des jeunes générations à développer des maladies" liées à l'obésité, déplore l'OMS.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires