Europe : premier essai clinique fait à partir de cellules souches embryonnaires

22/09/11 à 09:46 - Mise à jour à 09:46

Source: Le Vif

Dans l'espoir de trouver un traitement à une pathologie de la vue, une entreprise américaine va se lancer pour la première fois en europe dans un essai clinique fait à partir de cellules souches embryonnaires humaines.

Europe : premier essai clinique fait à partir de cellules souches embryonnaires

© Reuters

L'entreprise Advanced Cell Technology (ACT), une entreprise américaine de biotechnologie, a annoncé jeudi que l'essai clinique aurait lieu à Londres et porterait sur 12 patients atteints de la maladie de Stargardt. Cette maladie est une forme de dégénérescence maculaire qui entraîne une certaine forme de cécité chez les jeunes. Elle touche plus entre 80 000 à 100 000 personnes en Europe et aux Etats-Unis.

"C'est la première fois qu'une autorisation d'essai clinique sur des cellules souches embryonnaires est accordée ailleurs qu'aux Etats-Unis ", a déclaré Bob Lanza, responsable scientifique du laboratoire ACT.

L'autorisation a été délivrée par l'Agence britannique de régulation des médicaments (MHRA) et le Comité de conseil sur la thérapie génique, a précisé le laboratoire.

En novembre 2010 ACT a inauguré aux Etats-Unis le premier essai clinique fait à partir de dérivés de cellules souches embryonnaires pour soigner cette dégénérescence de la vue.

Des cellules souches qui font débat

Les cellules souches embryonnaires sont des cellules capables de donner naissance à tous les types de cellules fonctionnelles d'un organe, d'un muscle ou encore de vaisseau. Ces dernières possèdent un haut potentiel thérapeutique grâce à leur pouvoir régénérateur et offrent de nombreux espoirs pour des pathologies comme la maladie de Parkinson, Alzheimer ou encore certaines paralysies.

Pourtant l'usage des cellules souches embryonnaire a suscité de nombreux débats bioéthiques puisque l'utilisation de ces dernières sous-entend l'utilisation et la destruction d'un embryon. Un sujet qui reste très sensible d'un point de vue éthique. Les détracteurs de l'emploi des cellules souche embryonnaire font valoir qu'il existe des alternatives à l'utilisation de cellules souches embryonnaires comme le sang du cordon ombilical qui est lui aussi une source de cellule souche.

LeVif avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires