Emballages : le verre a la cote

13/05/11 à 12:11 - Mise à jour à 12:11

Source: Le Vif

Le verre est le matériau d'emballage préféré des consommateurs. C'est ce qui ressort d'une étude scientifique européenne.

Emballages : le verre a la cote

© EPA

Menée par l'institut de recherche indépendant InSites Consulting, l'enquête s'est effectuée à l'initiative de la fédération européenne du verre d'emballage (la FEVE). Les questions posées à l'échantillon des personnes interrogées (8.000 consommateurs de 17 pays européens) concernaient leur perception des matériaux d'emballage des produits qu'ils achètent.

Verdict : quasiment la moitié d'entre elles classe le verre en première position des emballages respectueux de l'environnement. En Belgique, six sondés sur dix en sont convaincus. Les raisons de cette préférence sont assez diverses. Le verre serait selon eux élégant, plus sûr pour la santé, et conserveraient plus longtemps les produits frais ainsi que leur saveur.

Ces résultats s'inscrivent dans la tendance actuelle des comportements de consommation qui privilégie un mode de vie sain et durable. Sur le recyclage, la Belgique est d'ailleurs le numéro un européen en la matière (plus de 96 % des emballages en verre sont recyclés). L'environnement ne laisse pas le consommateur indifférent.

Mais dans les faits, les déclarations des personnes interrogées ne correspondent pas toujours à leur réel mode de consommation. Pour exemple, 44 % des consommateurs belges disent préférer acheter de l'eau dans des bouteilles en verre or seuls 16 % le font effectivement. Des chiffres semblables s'appliquent aux jus de fruits et aux sodas. Et la différence entre la théorie et la pratique est encore plus flagrante pour les yaourts et le lait : 37 % des sondés belges déclarent préférer le lait en bouteille de verre mais 6 % à peine le consomment ainsi.

Le verre fait exception pour les boissons alcoolisées parce qu'elles sont pratiquement exclusivement proposées dans cet emballage au consommateur. Cela s'explique par le fait que le verre préserve mieux le goût, l'arôme et la texture des spiritueux et des produits frais composés d'ingrédients purs et naturels (jus de fruits, sauces à base de tomate...). Avantage moins connu, le verre agit comme une barrière naturelle contre les bactéries.

"Lorsqu'on analyse l'évolution des consommateurs ces dix dernières années, il n'est pas étonnant que le verre ait gagné en popularité", déclare Jonathan Marshall, Directeur européen du Marketing d'O-I, leader mondial des emballages en verre. "Auparavant, les gens acceptaient l'utilisation de conservateurs et d'additifs synthétiques. On s'inquiétait plus de la facilité d'utilisation que du goût. Aujourd'hui, le consommateur cherche donc (en théorie) des produits authentiques dont le goût est aussi frais et naturel que possible".

Quant aux autres types d'emballage comme le PET (matière plastique contienant de l'acétaldéhyde), leurs potentiels risques sanitaires commencent à être mis en exergue par les spécialistes de la santé et repris comme sujet dans les médias. On se souvient notamment de la Commission Européenne ayant récemment publié une information qui recommande aux parents l'utilisation de biberons en verre, car exempt de risques pour la santé. Il est en effet fabriqué à partir de matières premières naturelles, sans possibilité d'interaction chimique.

D'un point de vue écologique, 48 % des européens pensent que le verre est le type d'emballage le moins nocif pour l'environnement. En Belgique, 60 % des sondés en sont même convaincus. Et plus le consommateur se préoccupe de sa santé et de l'environnement, plus il s'aperçoit que le verre répond à ses besoins.

Jonathan Marshall conclut : "Les consommateurs avisés veulent faire des choix ayant un impact positif sur leur santé, celle de leur famille et l'état de la planète. Le verre est recyclable à 100 %, ce qui correspond parfaitement à la tendance actuelle pour un mode de vie plus sain et durable. Il n'est donc pas étonnant que 40 % des consommateurs recommanderaient le verre comme matériau d'emballage à leurs amis et leur famille."

Mathilde Perrin, avec Belga


La présentation de l'étude et les données par pays sont disponibles sur www.feve.org

Nos partenaires