Ebola va-t-il bientôt se transmettre par l'air ?

19/09/14 à 14:53 - Mise à jour à 14:56

Source: Le Vif

Le risque que le virus devienne contagieux par simples voies aériennes est réel, selon Michael Osterholm, directeur du Centre pour la recherche sur les maladies infectieuses à l'Université du Minnesota. Ce n'est cependant pas l'avis de tous les experts. Explications.

Ebola va-t-il bientôt se transmettre par l'air ?

© iStock

Le spectre du risque d'une telle mutation provient d'un incident qui s'est déroulé dans un laboratoire en 1989, où le virus s'était apparemment transmis entre deux singes par voie aérienne. Il n'avait toutefois pas infecté les chercheurs qui y travaillaient. Les experts se sont ensuite demandé si cette mutation n'avait pas été alimentée par l'environnement artificiel du laboratoire.

La très sérieuse revue scientifique Nature s'est donc posé la question de savoir si une mutation (ou plus plausiblement de plusieurs mutations) du virus Ebola pourrait le rendre contagieux par l'air. Après plusieurs entretiens avec des experts en maladies infectieuses, si une telle mutation est possible, elle est toutefois "hautement improbable", affirme la revue. Il n'existerait en effet aucun virus connu qui ait modifié son mode de transmission de façon aussi radicale.

"Nous avons déjà tellement de problèmes avec Ebola (...), celui-là est très loin dans la liste de nos priorités", a affirmé William Schaffner, expert en maladies infectieuses à l'université de Vanderbilt. "Tout ce qui se passe maintenant peut être facilement expliqué par des transmissions de personne à personne, via un contact corporel. Nous n'avons pas besoin d'évoquer quoi que ce soit d'autre".

Pour qu'Ebola devienne transmissible par l'air, il faudrait tout d'abord qu'une quantité importante du virus se mutent dans les cellules qui se trouvent dans la gorge, les bronches et peut-être les poumons. Ensuite, la transmission aéroportée devrait s'avérer beaucoup plus efficace que la contagion corporelle. Or, sa méthode de transmission est déjà terriblement efficace, selon l'expert.

Actuellement, Ebola entre dans le corps humain via les coupures dans la peau, les fluides oculaires, ou les muqueuses du nez et de la bouche. Ensuite, il infecte les cellules du système immunitaire et se multiplie. Ce qui conduit à une attaque massive des vaisseaux sanguins et du système respiratoire.

De manière générale, même les virus qui s'attaquent directement au système respiratoire ont du mal à se transmettre par les voies respiratoires. Par exemple, la grippe aviaire se transmet dans l'air chez les oiseaux, mais n'a pas encore muté pour se transmettre à l'homme.

Selon différents experts donc, vu son efficacité actuelle de transmission, Ebola n'aurait pas besoin d'une telle mutation puisqu'elle ne serait pas forcément plus efficace.

Le spectre du risque d'une telle mutation provient en fait d'un incident qui s'est déroulé dans un laboratoire en 1989, où le virus s'était apparemment transmis entre deux singes par voie aérienne. Il n'avait toutefois pas infecté les chercheurs qui y travaillaient. Les experts se sont ensuite demandé si cette mutation n'avait pas été alimentée par l'environnement artificiel du laboratoire.

En savoir plus sur:

Nos partenaires