Des piqûres sans aiguilles

10/02/14 à 16:30 - Mise à jour à 16:30

Source: Le Vif

La société "Crossject" a mis au point "Zeneo", un système de piqûre sans aiguille. Grâce aux injections à haute pression, plus besoin d'une seringue classique. De quoi réjouir les phobiques.

Des piqûres sans aiguilles

© Thinkstock

Le dispositif est en développement pour trois pathologies spécifiques. Premièrement, la polyarthrite rhumatoïde, maladie pour laquelle les personnes souffrantes ont des difficultés à s'autoadministrer la médication. Ensuite, pour tout ce qui concerne les chocs anaphylactiques, soit des réactions allergiques aiguës et potentiellement mortelles. Et enfin, pour les personnes souffrant de migraines aiguës.

Une alternative à l'injection classique

Ce système d'injection par haute pression offre une alternative à l'injection par l'intermédiaire d'une aiguille. Pour Valérie Laurin, médecin généraliste interviewée par levif.be, il y a différentes problématiques liées aux injections classiques : "il y a bien entendu le problème des patients souffrant de la phobie des piqûres. Ils s'évanouissent, hurlent, se débattent, rendant l'administration du traitement extrêmement pénible, voire impossible. Et il existe également un risque de contaminations accidentelles, même s'il reste minime si les conditions d'hygiènes et d'utilisation unique de l'aiguille sont respectées."

Par ailleurs outre les cicatrices laissées par l'injection et les petites irritations, l'inconvénient majeur d'injection classique est, selon Valérie Laurin, de nature psychologique. Surtout lorsqu'ils doivent se faire la piqûre eux-mêmes: "Les individus devant s'auto-injecter, le vive comme une autoagression". Un traumatisme qui serait surtout lié à la perception de leur état puisque "les patients ont tendance à se dire que s'ils doivent en arriver à l'auto-injection, c'est que leur cas est vraiment grave puisque les médicaments classiques ne suffisent plus".

Ce système semble donc prometteur pour des raisons plus psychologiques que physiques. Reste à savoir si cette injection par haute pression sera plus ou moins douloureuse que les injections classiques.

En savoir plus sur:

Nos partenaires