Découverte d'un mystérieux ver géant: "C'est comme trouver un dinosaure" (VIDEO)

19/04/17 à 11:55 - Mise à jour à 14:01

Source: The Guardian

Des scientifiques ont pour la toute première fois capturé une espèce rare d'un ver géant dans une baie des Philippines. Un spécimen digne d'un alien à faire frémir ou dégouter plus d'uns.

Découverte d'un mystérieux ver géant: "C'est comme trouver un dinosaure" (VIDEO)

© YouTube

Le taret géant, une sorte de ver très rare, appelé dans le jargon scientifique Kuphus polythamia, a été découvert dans la boue d'un lagon peu profond dans la ville côtière de Kalamansing aux Philippines. L'espèce était répertoriée depuis 200 ans. Des fossiles et plusieurs spécimens morts avaient déjà été retrouvés mais aucun spécimen vivant n'avait pu être observé jusqu'à ce jour. Un groupe de scientifiques américains a réussi à capturer 5 vers de ce type. Pour éviter les curieux et les collectionneurs braconniers, le lieu exact n'a pas été révélé.

Il s'agit du spécimen vivant le plus long connu faisant partie du groupe des mollusques bivalves, selon une étude publiée par le "Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America (PNAS)."

"Pour moi, la découverte de ce ver géant est presque comme trouver un dinosaure, quelque chose qu'on ne connaissait que sous la forme de fossiles", a déclaré au Guardian Dan Distel de l'université Northeastern de Boston.

Le ver noir et gluant avec un appendice rose et charnu à son extrémité mesure de 1 mètre1 à 1,5 m de long pour un diamètre de 6 cm. L'animal est en réalité un type de palourde dont la tête se trouve entre deux coquilles tandis que le corps s'étend derrière. Il n'est pas seulement rarissime de par sa taille, il l'est aussi de par sa façon de se nourrir. Le taret géant vit une existence sédentaire dans les sédiments de l'océan, ingérant uniquement selon les apparences les rejets produits par les micro-organismes qui vivent sur ses branchies. Il survit dans la vase au fond de la mer grâce à des bactéries. Normalement, les espèces de cette famille de vers marins sont beaucoup plus petits et se nourrissent de bois en décomposition.

"Un organisme très mystérieux"

"C'est un organisme très mystérieux", indique Dan Distel. "Tout au long de l'évolution, son corps s'est étendu pour ne plus être qu'entre deux coquilles", explique le coauteur de l'étude. Nous sommes étonnés. C'est la première fois qu'on voit un taret aussi grand. Normalement, ils ne sont pas plus grands qu'une allumette et sont blancs", a déclaré à l'AFP la biologiste marine Julie Albano.

Les scientifiques ont aussi été surpris par ses organes internes de petite taille. Le Kuphus a un appareil digestif mais il semble s'être rétréci et être devenu largement superfétatoire.

L'étrange ver marin n'a pas encore livré tous ses secrets. Les scientifiques essaient maintenant de savoir comment il se reproduit, quel est son régime alimentaire précis et comment il peut se développer pour atteindre une telle taille. Un régime seulement à base de bois comme ses plus petits cousins n'étant pas assez nutritif pour qu'il atteigne cette longueur.

Ces animaux étranges sont peut-être une nouveauté pour les scientifiques internationaux mais les habitants du coin les connaissent depuis des années, explique Julie Albano.

"Les tarets sont comestibles, ils le goût de poulpe", dit-elle. "Les habitants les mangent et ils les considèrent comme aphrodisiaques".

Dans cette vidéo, on peut voir le ver sortir de sa longue coquille en forme de tube. Âmes sensibles s'abstenir.

Nos partenaires