Allons-nous bientôt découvrir des extra-terrestres ?

09/04/15 à 16:18 - Mise à jour à 16:18

Les preuves de vie extra-terrestre seront bientôt apportées, affirme la chef scientifique de la NASA. Et certaines thèses appuient ses propos.

Allons-nous bientôt découvrir des extra-terrestres ?

© iStock Photos

"Je pense que nous allons découvrir des signes importants montrant qu'il existe une vie en dehors de la Terre dans la prochaine décennie, et une preuve irréfutable dans les 10 à 20 prochaines années", a annoncé en début de semaine Ellen Stofan, chef scientifique de la National Aeronautics and Space Administration (NASA). "Nous savons où chercher, nous savons comment chercher et, dans la plupart des cas, nous avons la technologie pour le faire. La question n'est plus de savoir s'ils existent, mais quand nous les découvrirons", a-t-elle ajouté, précisant qu'il ne s'agirait sans doute pas de petits hommes verts, mais bien de "microbes extraterrestres".

Malgré cette "précaution", ses affirmations n'ont pas tardé à attirer les railleries de beaucoup d'observateurs, rapporte Vox.com. Pourtant, certaines avancées scientifiques en la matière tendent à corroborer ses propos. Récemment, des preuves de présence d'eau liquide furent décelées dans (au moins) trois endroits différents : les lunes de Jupiter, Europa et Ganymède, ainsi que celle de Saturne, Enceladus. On y trouverait de vastes océans recouverts par plusieurs couches de glace. D'autres données, recueillies par des sondes spatiales et des télescopes terrestres, suggèrent que ces astres contiendraient également l'énergie chimique nécessaire à la vie. "Elle pourrait provenir de sources hydrothermales, le même genre qui existe dans ​​le fond de nos océans et a donné naissance à des écosystèmes entiers", précise Robert Pappalardo, un scientifique américain travaillant sur ​​la prochaine mission Europa de la NASA.

Toutefois, pour dénicher des preuves concrètes de vie sur Europa, Ganymède ou Enceladus, il faudrait y envoyer des sondes. À l'heure actuelle, il est seulement prévu d'en envoyer une à destination d'Europa, en 2025, mais elle restera en orbite, sans jamais atterrir, alors que la seule façon de trouver un quelconque signe de vie serait d'aller "trouer" les diverses couches de glace.

Les prédictions de Ellen Stofan paraissent dès lors un peu trop optimistes. "Mais si on continue à fouiller la galaxie, on trouvera bien de la vie un jour", juge Joseph Stromberg, journaliste scientifique chez Vox.

En savoir plus sur:

Nos partenaires