Allergies : le pire est à venir

21/03/12 à 15:47 - Mise à jour à 15:47

Source: Le Vif

Alors que les premiers rayons de soleil inondent la Belgique et que les bourgeons font leur apparition, c'est au tour des premières allergies printanières de fleurir. Monique Detandt, spécialiste en aérobiologie à l'Institut scientifique de Santé publique nous explique pourquoi.

Allergies : le pire est à venir

© Thinkstock

Le bouleau est l'arbre le plus allergisant en Belgique. Il fait partie de la famille des bétulacées, comme le noisetier et l'aulne. Les personnes sensibilisées au pollen de bouleau peuvent donc également présenter des symptômes allergiques en présence de pollens d'aulne et de noisetier.

Cette année, les gelées sont arrivées particulièrement tard et la période de floraison des arbres a reculé. La saison pollinique du noisetier et de l'aulne a donc démarré relativement tard. Monique Detandt prévient que les allergiques aux bouleaux doivent également se méfier du pollen d'aulne et de noisetier. Deux pollens présents en grande quantité depuis le début du mois de mars. À l'heure actuelle, le noisetier est déjà en fin de floraison, tandis que celle de l'aulne se poursuit, mais en quantité moins élevée.

Selon Monique Detandt, spécialiste en aérobiologie, il est impossible de faire des prévisions en ce qui concerne le pollen de bouleau, dont la pollinisation fluctue énormément d'une année à l'autre. Cependant en moyenne on estime qu'elle débute à la fin mars, début avril. Pour plus de renseignements, le site Internet Air Allergy rend compte chaque semaine de la quantité de pollen contenue dans l'air autour des quatre stations de captage à Bruxelles, De Haan, Namur et Genk.

Conseils aux allergiques

Pour se prémunir des symptômes désagréables des allergies, il n'existe pas de solution miracle puisque le pollen se propage dans l'air. Par contre, pour ne pas faire entrer les allergènes chez soi, il est préférable de fermer portes et fenêtres, conseille Monique Detandt. À l'extérieur, mieux vaut porter des lunettes solaires, le soleil accentuant la réaction allergique. Un traitement préventif peut aussi être prescrit pour les personnes souffrant d'allergies saisonnières.

Astrid Thins (stg)

Nos partenaires